Nice chief fait parler son experience

Autres informations / 18.09.2012

Nice chief fait parler son experience

Avant de se présenter au départ du Prix d’Offemont, Nice Chief (Ski Chief) avait déjà couru à seize reprises, dont treize fois dans la discipline du plat, atteignant jusqu’à 35 de valeur. Toujours bien placée pour son quatrième parcours en obstacle, Nice Chief était la seule pouliche qui n’était pas encore actionnée par son jockey entre les deux derniers obstacles. Elle a ensuite fait parler son aptitude sur le plat une fois la dernière difficulté franchie, pour dominer à la lutte Vénerie (Alberto Giacometti), l’une des pouliches en vue dans cette épreuve. « Je ne suis pas surpris par cette victoire, explique son entraîneur, Jean-Yves Artu, même s’il y avait un lot assez relevé au départ de cette épreuve. C’est une pouliche qui encaisse très bien ses travaux le matin et elle est très dure. Son expérience des courses plates a sans doute fait la différence aujourd’hui. » Elles étaient encore très nombreuses à espérer l’emporter lorsque le peloton est entré dans la phase finale. Nice Chief s’est montrée la plus dure sur le plat, mais sans doute que ses rivales, les dernières battues, comme Vénerie et Astaradame (Astarabad), respectivement deuxième et troisième, devraient faire beaucoup de progrès.

LE COURAGE DANS LES GENES

Élevée par son entraîneur, Nice Chief est une fille de Nice Donna (Nice Havrais), une jument déjà entraînée par le professionnel cantilien, qui a fait l’arrivée de 22 de ses 30 sorties en obstacles, dont six victoires à Pau, Enghien et Auteuil. Avant Nice Chief, elle s’est révélée bonne reproductrice, grâce notamment à Montsonien (Mansonnien), qui s’est classé troisième du Prix Aguado (L).