Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Notario has affiche ses ambitions d’emblee

Autres informations / 04.09.2012

Notario has affiche ses ambitions d’emblee

Dernier jusqu’au passage du brook, Notario Has (Turgeon) a commencé à se rapprocher après le saut de cet obstacle. Sur la rivière du huit, le poulain de Simon Munir est parti très grand, déséquilibrant son jockey, mais sans accuser la réception. Le reste fut limpide. Derrière son compagnon d’entraînement, l’animateur Abakahn (Sholokhov), au saut de la double-barrière, le gris a fait facilement la différence sur le plat, sans que Bertrand Lestrade n’ait besoin de le solliciter durement.

FROID, MAIS AVEC DU GAZ

Des débuts en steeple convaincants pour ce poulain doué sur les haies. David Powell, manager des intérêts hippiques de Simon Munir, nous a expliqué : « J’étais un peu inquiet avant la course, car je trouvais que le poulain n’avait pas beaucoup évolué physiquement depuis le printemps. Dans le parcours, Bertrand Lestrade m’a dit qu’il était très froid et il a été obligé de le réveiller constamment avec des appels de langue. Cependant, partir de là où il est parti pour sauter la rivière du huit, sans faire de faute, c’est le signe qu’il avait beaucoup de "gaz". Il le fait très bien. Il va maintenant suivre la filière des 3ans sur le steeple, en espérant que cela se passe aussi bien. » Le Prix Weather Permitting, dont Guillaume Macaire était le tenant du titre avec Ucello Conti (Martaline), est la première étape qui mène au Prix Congress (Gr2). L’étape suivante, c’est le Prix Noiro, dans lequel on devrait logiquement revoir Notario Has.

UN NEVEU DE GAMINE ROYALE ET JASMINE DES BORDES

Notario Has avait débuté sa carrière par une troisième place dans le Prix Wild Monarch (L), et avait ouvert son palmarès dans le Prix Frascati, fin juin. Élevé par Hamel Stud, c’est un fils de Noria des Bordes (Épervier Bleu), une soeur de Gamine Royale (Garde Royale), lauréate du Prix Sagan (L) et mère d’Olivia des Bordes (Antarctique), gagnante du Prix Rigoletto (L), ainsi que de Jasmine des Bordes (Épervier Bleu), deuxième du Prix Wild Monarch.