Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Nuit d’amour decolle a l’heure

Autres informations / 02.09.2012

Nuit d’amour decolle a l’heure

Montée au pied levé par Johan Victoire, Nuit d’Amour (Azamour) est partie au moment opportun dans la ligne droite du Prix de la Cascade (F). Pendant qu’Alta Stima (Raven’s Pass), attentiste en dernière position, était encore dans la lune, Nuit d’Amour est passée à l’attaque et, sans montrer un réel changement de vitesse, elle a pris la mesure des animatrices, allant jusqu'au bout. Revenue comme une fusée dans les deux cents derniers mètres, Alta Stima n’a pu la remonter complètement et lui concède une courte tête au passage du poteau. Sans enlever de mérite à la gagnante – qui permet à Laurent Dassault de voir ses couleurs en haut de l’affiche pour la première fois en région parisienne, et dans quelle course ! – Alta Stima est celle qui a laissé la plus belle impression de l'épreuve.

NUIT D’AMOUR A DE L’ENDURANCE

À la différence d’autres pouliches de ce Prix de la Cascade, Nuit d’Amour n’a pas été engagée dans le "Marcel Boussac" (Gr1). Son style montre qu’elle a certainement plus de tenue que de vitesse – ce que confirme son pedigree –, intuition confirmée par son entraîneur, Pia Brandt, qui gagne là son premier Prix de la Cascade : « Nuit d’Amour manque d’un vrai changement de vitesse, mais quand elle est lancée, elle va tout le temps. Si la course s’était prolongée, elle aurait même gagné plus facilement je pense. À l’avenir, c’est sans problème qu’elle pourra être rallongée. Maintenant qu’on a gagné cette course-là, on espère faire aussi bien que les lauréates des années précédentes ! Pour l’avenir, rien n’est encore décidé. Déjà, on voulait la voir débuter. On a choisi cette épreuve car Nuit d’Amour montrait le matin qu’elle serait mieux sur une piste large plutôt que sur un plus petit champ de course. » En août 2011, Nuit d’Amour a été achetée 135.000 € par Meridian International (Ghislain Bozo), qui agissait pour un groupe de propriétaires : Laurent Dassault, Florent Couturier, l’Écurie Loïck Fouchet, Benoit Chalmel et Chantal Sanglier.

LA SOEUR D’ELEMENTS DE TENUE

Élevée par SNIG Élevage, Nuit d’Amour est la soeur d’éléments qui ont brillé sur de longues distances. Sa mère, Banyu Dewi (Poliglote) a gagné une Listed à Baden-Baden, s’est placée au niveau Gr3 et a pris la quatrième place du Critérium de Saint-Cloud (Gr1), sur 2.000m. Elle a produit Brigantin (Cozzene), troisième du Gold Cup d’Ascot (Gr1) et lauréat du Prix de Barbeville (Gr2). Banyu Dewi a aussi produit Nobel Winner (Grand Slam), deuxième du Prix de Guiche (Gr3). Cette famille est celle de l’étalon Banyumanik, qui compte sept victoires dont trois au niveau Gr3. La troisième mère de Nuit d’Amour est indigène, championne à 3ans en Allemagne et elle a aussi remporté le Prix d’Aumale (Gr3).