Orfevre porte les espoirs de toute une nation

Autres informations / 15.09.2012

Orfevre porte les espoirs de toute une nation

Le Qatar Prix Foy (Gr2) édition 2012 a comme principal intérêt la seule présence du champion japonais Orfèvre (Stay Gold). Depuis Deemp Impact (Sunday Silence) en 2005 et El Condor Pasa (Kingmambo) en 1999, jamais un aussi bon cheval nippon n’avait traversé la moitié de la planète pour courir la plus grande course au monde : le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1). Beaucoup s’y sont essayés, Hiruno d’Amour (Manhattan Café), Nakayama Festa (Stay Gold), qui a fini deuxième en 2010, Victoire Pisa (Neo Universe), Meisho Samson (Opera House), et bien d’autres. Tous ont d’abord participé à l’épreuve préparatoire qui précède,  et c’est ce que va faire Orfèvre cette année, avec l’aide d’un leader ; Aventino (Jungle Pocket). Orfèvre, le représentant de Shadai Farm, est un authentique champion, vainqueur de cinq Grs1 dont la triple couronne japonaise : le Satsuki Sho (Gr1) sur 1.600m, le Tokyo Yushun (Gr1) sur 2.400m et le Kikuka Sho (Gr1) sur 3.000m. Lui compris, seulement sept chevaux ont réussi cet exploit au Japon, dont Deep Impact. Tous les espoirs japonais reposent sur le bel alezan et ce Qatar Prix Foy va lui permettre de prendre contact avec la piste de Longchamp et de s’acclimater aux courses françaises. Ils ne sont que cinq au départ, mais la présence de Méandre (Slickly), double vainqueur de Gr1 en France, va lui permettre de se juger face au niveau de l’opposition. Associé à Christophe Soumillon, Orfèvre peut rentrer dans la légende. S’il venait à s’imposer ce dimanche, il deviendrait assurément le grand favori du rendez-vous du premier dimanche d’octobre.

FIORENTINO ET JOSHUA TREE PASSENT UN TEST

Vainqueur d’un Gr2 sur 2.400m au mois de juillet, Fiorente (Monsun), vient s’essayer en France. Engagé dans l’"Arc", il n’a rien à perdre, au contraire, et vient logiquement tenter sa chance. Cheval encore assez neuf, il n’a couru que huit fois depuis ses débuts au mois d’avril de ses 3ans. Lors de sa dernière sortie, il remportait son premier Groupe et devançait ce jour-là un certain Joshua Tree (Montjeu). Ce dernier prend aussi le départ du Prix Foy. À la suite de son succès deauvillais dans le Prix Kergorlay (Gr2) sur 2.800m, on aurait pu penser que son entourage aurait sélectionné un autre engagement, mais c’est bien vers l’"Arc" qu’il se dirige.