Princesse kap renoue avec la victoire

Autres informations / 30.09.2012

Princesse kap renoue avec la victoire

L’élève de Pascal Noue, Princesse Kap (Kapgarde), n’avait plus gagné depuis son succès dans le Prix Bournosienne (Gr3), le 5 novembre 2011. Certes, elle faisait toutes ses courses, prenant des places, mais elle tombait toujours sur des "os". Cette fois, pour sa troisième sortie sur le steeple-chase, elle a brisé son statut de maiden dans cette discipline. Son partenaire, Jonathan Nattiez, l’a propulsée en tête dès le départ. Elle a franchi les obstacles sans difficulté. Rapproché au franchissement de la rivière du huit, Unique de Touzaine (Robin des Champs) l’a inquiétée sérieusement entre les deux dernières haies, côté corde. Mais, isolée en pleine piste, Princesse Kapa repoussé sûrement l’attaque d’Unique de Touzaine, quelquefois hésitant sur les obstacles. « Princesse Kap est une bonne pouliche et elle confirme sa bonne rentrée, nous a dit Jean-Paul Gallorini, entraîneur de la fille de Kapgarde. Elle gagne plaisamment. Le terrain et la distance étaient à sa convenance. On va voir, pour la suite de son programme, si on peut la rallonger. »

L’HISTOIRE DE PRINCESSE KAP PAR SON ELEVEUR PASCAL NOUE

Éleveur de Princesse Kap, Pascal Noue nous avait conté, l’an dernier, la genèse de la pouliche qu’il a élevée : « Nous avons acheté Princesse Turgeon, la mère de Princesse Kap, pour 1.500 €. Elle avait 2ans, n'était pas débourrée et sortait du champ. Elle ne fait qu'un mètre cinquante-cinq et a beaucoup de caractère, mais elle possède un super pedigree puisqu'elle appartient à la famille de Nickname. Comme elle était petite, j'avais peur de la croiser à Kapgarde, c'est pour cela que je l'ai d'abord mariée à Great Pretender. Elle m'a alors donné Prince Pretender, bon gagnant à Auteuil. Ensuite, elle a eu Princesse Kap. » Princesse Kap appartient à une famille que Jean-Paul Gallorini connaît très bien, celle de Nile Palace (Crystal Palace). Cette dernière est la troisième mère de Princesse Kap. Nile Palace n’a pas eu une grande carrière de compétitrice, même si elle a enlevé quatre courses. Elle est à l’origine de la souche développée par Sylvia Wildenstein, où l’on retrouve notamment le champion Nickname. Deuxième mère de Princesse Kap,

Nile Princesse (Acteur Français) est morte jeune et n’a donné qu’un produit, Princesse Turgeon (Turgeon), la mère de Princesse Kap. Princesse Turgeon est donc également la génitrice de Prince Pretender, vainqueur du Prix Finot.