Prix caro (d) : mutin confirme ses bons debuts

Autres informations / 17.09.2012

Prix caro (d) : mutin confirme ses bons debuts

Excellente

impression visuelle le jour de ses débuts, mutin (Kentucky Dynamite)

apparaissait pour la deuxième fois en compétition à l’occasion du Prix Caro

(D), ce lundi à Saint-Cloud. Le 2ans du haras du Quesnay a confirmé ses débuts

victorieux et remporte sa deuxième course en montrant les mêmes qualités qu’à

Chantilly. Bien parti, Mutin s’est tout de suite installé en tête de l’épreuve

et a imprimé un train régulier, au rythme de sa grande action. « C’est un

cheval qui aime galoper alors son jockey l’a laissé aller à sa main, confirme

son entraîneur, Christiane Head-Maarek. » Dans la phase finale, Mutin s’est rapidement

détaché sous les sollicitations de Thierry Jarnet et a ensuite contenu le

retour de San Marino Grey (Clodovil), qui était, sur le "papier", la

seule réelle opposition. Mutin a fait mieux que gérer son avance, il est

reparti lorsque le protégé d’André Fabre est venu à sa hanche. « Quand l’autre

est venu l’attaquer, il est reparti, poursuit son entraîneur. C’était assez

séduisant. C’est un cheval qui nous avait montré sa qualité le matin et que

nous estimons beaucoup. Aujourd’hui, il avait besoin d’apprendre encore, à

tourner à gauche par exemple, même s’il l’a déjà fait le matin, et à couvrir la

distance de 1.600m. » Mutin a passé le poteau avec une bonne marge de manoeuvre

sur San Marino Grey, tandis qu'Ascha (Piccolo) a pris la troisième place à la lutte

devant Freestyler (Meshaheer), mais à distance du duo de tête.

LE

NOUVEAU FER DE LANCE DE KENTUCKY DYNAMITE

Mutin

est un pur produit du haras du Quesnay. En effet, il est né de l’étalon maison

Kentucky Dynamite, dont il représente la deuxième génération de produits, et de

Mythographie (Anabaa), une jument qui a gagné une Listed à 2ans sur 1.200m. «

Mutin a hérité de la vitesse de sa mère, nous a dit son entraîneur. La réussite

de ce poulain est un atout pour Kentucky Dynamite, qui n’a pas été très utilisé

par les éleveurs depuis son entrée au haras. Pourtant, il s’agit d’un rare fils

de Kingmambo et sa production a déjà montré de belles choses, à l’instar de

Cassiopée, double placée de Listed. » Mutin fait partie d’une bonne famille de

l’élevage de la famille Head, celle de Mondovision (Luthier), sa troisième

mère, qui a donné Malaspina  (Bellypha),

vainqueur de Gr3, multiple lauréat de Listed et quatrième de la Poule d’Essai

des Poulains (Gr1). Présenté aux ventes de yearlings Arqana en août 2011, Mutin

avait été racheté pour 15.000 €.