Prix de chambly (l) : sainte ecaline au sprint

Autres informations / 20.09.2012

Prix de chambly (l) : sainte ecaline au sprint

La

hiérarchie des pouliches de 3ans n’était pas encore bien stable avant le départ

du Prix de Chambly (L) et nous n’en savons pas beaucoup plus à l’issue de

l’épreuve. La lauréate, Sainte Écaline (Saint des Saints), a fait preuve de

courage dans la phase finale et a simplement montré qu’elle savait mieux

sprinter que ses rivales. Mais la faiblesse du rythme imposé dans l’épreuve n’a

pas permis de tirer beaucoup d’enseignements sur cette génération de pouliches.

La protégée de Guillaume Macaire avait ordre d’attendre au sein du peloton,

mais comme personne n’a voulu aller devant, elle a dû se charger de prendre les

commandes des opérations, sans pour autant faire le travail pour les autres. «

Je regrette que cette course ait été si tactique, a confié son entraîneur. Cela

aurait été mieux de venir sur les autres. Ces chevaux-là ne sont pas faits pour

finir dans un déboulé. Autrefois un gendarme allait devant, peut-être qu’il

faudrait le remettre en course. J’avais demandé à son jockey de ne pas aller

devant, mais il ne pouvait pas non plus aller en dessous de sa vitesse. Sa faute

à la dernière haie aurait pu lui coûter la victoire, mais je vous rassure, je

suis content d’avoir gagné. Cependant, un goût d’inachevé persiste car nous

n’avons pas appris grand chose. » Sainte Écaline avait l’avantage d’avoir déjà

un parcours dans les jambes cet automne. Elle s’était imposée le 30 août assez

nettement devant Persian Bay (Lost World), qui s’est contentée de la quatrième

place ce mercredi. C’est Tamkevi (Khalkevi) qui a conclu à la deuxième place,

en faisant un temps illusion lorsqu’elle a sauté le dernier obstacle en tête.

Mais c’était sans compter le rush final de Sainte Écaline. Parmi les meilleures

du printemps, Libranous (Ballingarry) a fini au troisième rang, à trois

longueurs de la lauréate. Elle effectuait une rentrée dans cette épreuve et

devrait logiquement monter sur cette course.

TAMKEVI

POURSUIT SES PROGRES

Nouvelle

venue dans cette catégorie des pouliches de 3ans, Tamkevi a séduit. La protégée

de Patrick Chevillard a longtemps attendu son heure avant de se montrer

redoutable dans la ligne droite finale. « Tamkevi court très bien pour une

première à ce niveau, face à l'actuel leader de la promotion, à qui elle a

donné une bonne réplique, nous a dit son entraîneur. C'était un peu un test et

elle a bien fait Auteuil. Maintenant, la question que je me pose, c'est :

"Ira-telle dans le terrain lourd ?" À Clairefontaine, elle avait

gagné sur une piste légère. On verra bien. »

UNE

NIECE D’OH CALIN

Sainte

Écaline a été élevée par son propriétaire, Jeannot Andt, en association avec le

haras de Nonant-le-Pin, là où est né Saônois (Chichicastenango). C’est

d’ailleurs Jean-Pierre Gauvin qui entraînait sa mère, Écaline (Garde Royale),

gagnante de petites courses en plat. Au haras, elle a déjà donné Kaligraf

(Kaldounévées), troisième du Derby de l’Ouest (L). Mais Écaline est surtout une

soeur d’Oh Câlin (Alamo Bay), lauréat du Prix La Périchole (Gr3) et deuxième du

Prix Congress (Gr2).