Prix de la pinede (b) : pilote conduit de mieux en mieux

Autres informations / 24.09.2012

Prix de la pinede (b) : pilote conduit de mieux en mieux

Pour sa

quatrième sortie, Pilote (Pivotal) a remporté la deuxième course de sa

carrière. Monté aux avant-postes, il a fait tout ce qu’Olivier Peslier lui a

demandé et, dans la phase finale, il s’est bien allongé pour s’imposer très

nettement. Pour ses débuts, à Chantilly, au mois de juillet, son effort final

n’était pas passé inaperçu. En progrès ensuite à Vichy, il est allé chercher sa

victoire dans un petit maiden à Évreux. Il a réussi à confirmer lundi et il

faut voir en lui un cheval capable de courir de belles épreuves à l’avenir. «

Il m’a vraiment plu par son professionnalisme, nous a raconté Pierre-Yves

Bureau. Lors de ses deux premières sorties, il montrait qu’il avait besoin

d’apprendre. Ici, il domine un lot de bonne qualité et confirme son facile

succès à Évreux. C’est déjà sa quatrième course de l’année, alors nous verrons

avec son entraîneur s’il recourt ou non en 2012. » Derrière Pilote qui était

intouchable aujourd’hui, il faut souligner

les

excellents débuts de Lion d’Anvers (Kentucky Dynamite). Ce frère du flyer

American Devil (American Post) est venu prendre la deuxième place, en pleine

piste, après avoir patienté. Son entraîneur, John Van Handenhove, a indiqué

après la course : « Le cheval a manqué de métier, comme on pouvait s’y

attendre. Il sera un peu mieux avec plus de distance et c’est sûrement plus un

3ans qu’un 2ans. Ici, face à des chevaux aguerris, il répète ce qu’il montre le

matin. » A priori, Lion d’Anvers devrait rapidement pouvoir ouvrir son

palmarès.

LA

GRANDE FAMILLE DE FEATHERHILL

Pilote

appartient à une grande famille Wertheimer, de souche Rothschild, via

Featherhill (Lyphard), sa troisième mère, qui est une fille de la gagnante du

"Royal-Oak" (Gr1) Lady Berry (Violon d’Ingres). Légèreté (Rahy), la

mère de Pilote, avait été la première gagnante de Groupe de l’écurie Wertheimer

& Frère sous l’entraînement d’André Fabre. C’était en 2007 à l’occasion du

Prix de Royaumont (Gr3). Elle compte également à son palmarès une victoire dans

le Prix de Malleret (Gr2), une troisième place dans le "Marcel Boussac"et

dans le Prix de l’Opéra (Gr1) – battue d'une tête. Nous voilà donc déjà une

génération plus loin…Cette famille, c’est aussi la grande famille de Falco

(Pivotal), petit-fils de Sea Hill aujourd’hui étalon – une victoire lundi et

une dimanche – dont les premiers produits ont 2ans. Via Featherhill, on

retrouve aussi dans cette branche Plumania (Anabaa), gagnante du Grand Prix de

Saint-Cloud (Gr1) et Balladeuse (Singspiel), lauréate du Prix de Royallieu

(Gr2).