Prix du prince d’orange (gr3) : starboard transforme pour son troisieme essai

Autres informations / 22.09.2012

Prix du prince d’orange (gr3) : starboard transforme pour son troisieme essai

Pour sa

troisième sortie en France, Starboard (Zamindar) a remporté le Prix du Prince

d’Orange (Gr3). Seul Britannique de l’épreuve, le protégé de John Gosden s’est

rapidement installé aux avant-postes et a contrôlé toute la course. Son jockey,

Christophe Soumillon, l’a d’abord laissé galoper en pleine piste dès la sortie

des stalles de départ, « afin d’éviter les trous » expliquait son jockey. Puis,

il s’est rabattu en tête du peloton, devant Albion (With Approval), qui était

flanqué à sa hanche de Nutello (Lemon Drop Kid). Starboard n’a pas imprimé un

train très sélectif, « son entraîneur m’avait demandé de le monter à sa main,

poursuit Christophe Soumillon, et de le mettre devant, surtout si la course n’était

pas très rythmée. Il était très confiant avant la course et le cheval lui a

donné raison. Je lui ai demandé de partir assez tôt car il met toujours du

temps à venir et préfère les pistes rapides. Je pensais voir revenir les autres

à trois cents mètres du but, mais il avait déjà fait la différence. » Starboard

s’est imposé très facilement, avec trois longueurs d’avance sur son premier

poursuivant. Il restait sur une quatrième place dans le Prix Guillaume d’Ornano

(Gr2) à Deauville – où il avait "fait un truc" en partant de très

loin – et avait pris auparavant la même place à Maisons-Laffitte, dans le Prix

Eugène Adam (Gr2).

PRINCE

MAG POUR UN DOUBLE ZAMINDAR

Alain

Couétil présentait dans cette épreuve Prince Mag (Zamindar), qui s’alignait

pour la première fois à ce niveau, après avoir pris la cinquième place d’une

Listed au Lion d’Angers. Le fils de Zamindar, comme Starboard, a longtemps

attendu son heure avant de passer à l’offensive. Il a fait une excellente ligne

droite pour souffler la deuxième place sur le fil à Albion. L’entraîneur

Senonnais n’était pas sur place à Longchamp, mais le courtier Pierre Boulard le

représentait sur l’hippodrome du Bois de Boulogne. « Alain [Couétil, ndlr]

était très confiant aujourd’hui. Il a toujours pensé que c’est un bon cheval.

En revanche, ce n’est pas un cheval de petit hippodrome. D’ailleurs, ses bonnes

performances sont à Maisons-Laffitte et Longchamp. Dans le parcours, il a bien

respiré et il a toujours eu le passage. Le matin, il travaillait très bien et

confirme aujourd’hui sur la piste. »

GRIS DE

REVE FINIT VITE

Habitué

à attendre dans un parcours, Gris de Rêve (Slickly) est souvent une bonne

impression visuelle pour les places. Sixième à Deauville dans le Prix Guillaume

d’Ornano, il avait échoué de peu pour un meilleur classement et avait fini à

moins d’une demi-longueur de Starboard. Auparavant, il avait fini deuxième du

Prix Pelléas (L), à Compiègne, en refaisant le champ de course pour finir. Il

échouait encore d’une demi-longueur. Cette fois-ci, Gris de Rêve a encore

montré toute l’étendue de sa vitesse, suffisamment pour dominer à la lutte

Lucayan (Turtle Bowl), vainqueur de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), puis

pour s’emparer de la quatrième place. « Gris de Rêve a fait une bonne course,

confie son entraîneur, c’est dommage parce qu’il a été contrarié par une petite

blessure le matin, qui lui a fait perdre du temps dans sa préparation. »

UN NEVEU

DE DOCTOR FREMANTLE

Starboard,

l’élève de Juddmonte Farms, est un pur produit du Prince Khalid Abdullah. Né de

Zamindar, il a pour mère Summer Shower (Sadler’s Wells), une placée de Listed à

Saint-Cloud, qui est la propre soeur de Doctor Fremantle, un quadruple gagnant

de Groupe en Angleterre, qui a aussi pris la quatrième place du Derby d’Epsom

(Gr1) et du Grand Prix de Paris (Gr1). Plus haut dans sa généalogie, on

retrouve les étalons Sun -Shack et Raintrap, tous deux vainqueurs de Gr1.