Qatar cup - prix dragon (gr2 pa) : poulain kossack visite longchamp et s'empare du qatar cup

Autres informations / 16.09.2012

Qatar cup - prix dragon (gr2 pa) : poulain kossack visite longchamp et s'empare du qatar cup

Difficile

d'imaginer pareil coup d'éclat après avoir éjecté son jockey et fait le tour de

la piste de Longchamp avant de se présenter devant les stalles de départ.

Poulain Kossack HOL (Nougatin) a pourtant réussi la meilleure performance de sa

carrière, gardant un bout de nez sur le poteau aux dépens du finisseur Al Tair

GB (Amer) et d'un courageux TM Fred Texas USA (Burning Sand), qui s'est montré

bouillant dans son parcours.

UNE

BELLE LUTTE

Bien

parti de sa stalle, Poulain Kossack HOL a su rapidement se placer au contact de

l'animateur, Ghalib (Munjiz), juste à côté de Mu'Azzaz GB (Amer). Son jockey,

Mademoiselle Jadey Pietrasewicz, portait une première attaque à mi-ligne

droite, emmenant TM Fred Texas USA tandis qu'Al tair GB commençait à enclencher

à l'arrière-garde, réveillé par Olivier Peslier. Débordé à cinquante mètres du

poteau par le partenaire d'Olivier Peslier, le fils de Nougatin revenait

pourtant dans la bataille, plaçant un bout de son nez sur le poteau pour créer

une très grosse surprise à l'arrivée ! « Quand nous sommes entrés sur la piste,

plusieurs chevaux se sont mis à sauter, dont le mien et je n’ai pas pu rester à

cheval, nous a raconté sa cavalière. À ce moment-là, je me suis dit que c’était

fini, mais le cheval ne s’est pas énervé et a été récupéré sans qu’il ait perdu

trop d’influx. Concernant la course, elle n’a pas été très rythmée et nous

avons tout de suite été dans le coup. Mon cheval est courageux et il aime la

lutte. Il s’est donné jusqu’au bout sans perdre pied. » Favori de l'épreuve, Al

Tair n'a pas démérité et son entraîneur, Alban de Mieulle, était satisfait de

cette course de rentrée: « Il est toujours un peu froid et n'avait pas couru

depuis 11 mois, ce qui explique qu'il se soit un peu relâché sur la fin. »

LA

DESCENDANCE DE DRUG

Né et

élevé par Kossack Stud, un haras situé à Beemster, dans le nord des Pays-Bas,

Poulain Kossack a été élu cheval de l'année en 2010 dans son pays. Lauréat de

deux Listeds et placé de deux Grs2 PA, dont le Cheikh Zayed Bin Sultan Al

Nahyan Cup-Prix Carthage-Hannibal, le 20 avril 2011 à Toulouse, cette victoire

devant deux chevaux qui seront très en vue dans le prochain Qatar Arabian World

Cup, est une belle surprise. Fils de Nougatin, un étalon élevé en partie par le

président de l'AFAC, M. Yves Plantin et par une mère issue de Bengali d'Albret,

Poulain Kossack descend d'une lignée maternelle par le champion Drug 40 SU (

Prizrak). Lauréat du Derby russe en 1988, il s'était fait connaître sur notre

sol en enlevant la Coupe d'Europe sur l'hippodrome d'Évry en 1990. Il est

également le géniteur de l'étalon Matador 12 RUS, le père de la bonne jument de

Damien de Watrigant, Gharraa irQ, lauréate du French Arabian Breeder's

Challenge Classic (Listed PA), le 25 octobre 2011 à Toulouse.