Qatar prix de l’arc de triomphe (gr1) : un "arc" totalement ouvert

Autres informations / 17.09.2012

Qatar prix de l’arc de triomphe (gr1) : un "arc" totalement ouvert

Dimanche,

Longchamp a livré ses verdicts en vue de l'“Arc”, via les courses

préparatoires. Comme en 2010 et 2011, les trois épreuves n’ont pas désigné de

grand favori, tout en laissant de très belles impressions. L’occasion de faire

un point après ces quinze premiers jours de septembre, riches en enseignements.

Voici une courte liste des principaux favoris de l'“Arc”.

ETINCELANT

SAONOIS

S’il ne

fallait retenir qu'un seul lauréat des préparatoires de dimanche, ce serait

sans doute Saônois (Chichicastenango). Sa victoire dans le Qatar Prix Niel

(Gr2) a été enthousiasmante. Les "books" anglais, qui ne comprennent pas

grand-chose aux courses françaises lorsque les noms des entraîneurs et

propriétaires ne leur parlent pas, ont laissé Saônois entre 8 et 12/1. Pourtant,

il n’y a rien à reprocher au champion de Pascal Treyve. Les 2.400m ne lui ont

pas causé de difficulté. Certes, il a eu le bon parcours en se faisant emmener,

avant de tomber sur ses adversaires qui avaient déjà lâché leur feu dans la

bataille. Mais il a véritablement "giclé" lorsqu’il a eu l’ouverture.

Ses temps partiels ont été favorables et son comportement en course est

l’archétype de celui qu’il faut avoir pour courir l'“Arc”. Il aime se faufiler

entre ses rivaux, prendre des coups, il peut accélérer très vite en peu de

temps. De Saônois, il faut aussi retenir son côté populaire. De son succès dans

le Prix Policeman (L) au Prix du Jockey Club (Gr1), il a atteint les sommets,

démontrant que l’on peut investir des sommes raisonnables et avoir un vrai champion.

Tendance

pour l'“Arc” : EN HAUSSE

 

L’ENVOLEE

DE SHARETA

Le jour

des préparatoires à l'“Arc” a souri aux favoris et surtout aux chevaux de classe.

Le Qatar Prix Vermeille (Gr1) en a été un exemple. Shareta (Sinndar) a gagné au

prix d’une accélération fulgurante et mettant la manière à sa victoire. En

quelques foulées, elle a infligé un K.O. à ses rivales sur une bonne piste qui

lui convient parfaitement. Et surtout, elle a battu un meilleur lot que Saônois

ou Orfèvre (Stay Gold), en le laissant dans le lointain. Elle a

incontestablement réussi son passage de 3 à 4ans, puisqu’elle en est à sa

deuxième victoire de Gr1 après les Yorkshire Oaks. Capable de vite se placer

dans un parcours, un atout pour l'“Arc”, elle sera redoutable si le terrain est

bon, le premier dimanche d’octobre. De ce Prix Vermeille, il ne faut pas oublier

d’extraire les performances de Pirika (Monsun), deuxième, et de Yellow and

Green (Monsun), quatrième, auteures de lignes droites prometteuses. Si elles

venaient à courir l'“Arc”, il ne faudrait pas les oublier.

Tendance

pour l'“Arc” : EN HAUSSE

 

ORFEVRE

FAIT LE JOB

Le

champion japonais Orfèvre était l’attraction de la journée dans le Qatar Prix

Foy (Gr2), pour sa découverte de Longchamp. Dans une course peu rythmée, loin de

le servir, il a effectué un bon travail du matin. D’ailleurs, sa course s’est passée

comme telle. Son leader, Aventino (Jungle Pocket), s’est élancé au galop de

chasse avant d’accélérer en progression dans les 1.000 derniers mètres, comme

aux Aigles! À l’entrée de la ligne droite, Orfèvre a coupé le fromage à la

corde et a simplement repoussé l’attaque de Méandre (Slickly), plaisant

deuxième. Mais ce Prix Foy était simplement une course de rentrée après presque

trois mois d’absence et le rythme n’a pas été assez élevé pour lui.

Logiquement, il va monter de plusieurs kilos sur cette victoire. À l’image de

Saônois et Shareta, il a eu la préparation qu’il fallait pour l'“Arc” et va

donc arriver au sommet de sa forme dans trois semaines, ce qui promet une belle

bataille. Et une belle ferveur populaire si les Japonais se déplacent en masse

pour le supporter !

Tendance

pour l'“Arc” : EGALE

 

SNOW

FAIRY AVEC LA FRAICHEUR EN PLUS

Les

anglais seront là, le 7 octobre, avec pour probable chef de file Snow Fairy

(Intikhab), merveilleuse dans les Irish Champion Stakes (Gr1), après sa rentrée

réussie dans le Darley Prix Jean Romanet (Gr1). Si le terrain est bon, elle sera

en piste pour faire mieux que sa troisième place de l'“Arc” 2011. Absente

durant tout le premier semestre, elle arrivera fraîche pour la grande course.

Elle fait partie des belles impressions des préparatoires à l'“Arc”, disputées

lors de la première quinzaine de septembre. D’autant qu’elle est très dure à la

lutte et écoeure ses rivaux avec sa longue accélération.

Tendance

pour l'“Arc” : EN HAUSSE

 

NATHANIEL,

SUR LA "LIGNE" DE SNOW FAIRY

Le

lauréat 2011 des ""King George"", Nathaniel (Galileo),

devrait être du voyage à Longchamp. Il a commencé son année tardivement, ayant

les courses automnales comme objectif. Vainqueur des Eclipse Stakes (Gr1) avant

d’être dominé, à la lutte, par Danedream (Lomitas) dans les King George 2012,

puis par Snow Fairy dans les Irish Champion Stakes, il n’a jamais couru à

Longchamp. Cependant, il est courageux et peut lancer la course de loin, un

atout si la piste reste bonne.

Tendance

pour l'“Arc” : EN HAUSSE

 

DANEDREAM,

AUTEURE DU DOUBLE "ARC-KING GEORGE"

Moins

convaincante que Snow Fairy, mais dangereuse malgré tout, la championne

allemande Danedream a gagné à la lutte son deuxième Grand Prix de Baden-Baden

(Gr1). Elle ne s’est pas montrée très incisive en Allemagne, mais elle avait

enlevé les King George and Queen Elizabeth Stakes (Gr1) cet été, à l’issue

d’une vive lutte. Elle a donc signé le doublé des champions, "Arc-King George",

comme Montjeu ou encore Hurricane Run. Son entraîneur, Peter Schiergen, la sent

dans la même forme que l’an dernier à pareille époque. Mais depuis 1978 et le

doublé d’Alleged, tous ceux qui ont tenté le doublé dans l'“Arc” s’y sont cassé

les dents.

Tendance

pour l'“Arc” : EGALE

 

CAMELOT,

APRES SA DEFAITE DANS LA TRIPLE COURONNE BRITANNIQUE

Samedi,

vingt-quatre heures avant Longchamp, Doncaster proposait une préparatoire à

l'“Arc”, le St Leger (Gr1). Le champion Camelot (Montjeu) a échoué dans sa tentative

dans la Triple couronne anglaise. Après ses succès dans les "Guinées"

et le Derby, il a dû se contenter du premier accessit sur 2.900m. Certes, il

n’a pas de très bonnes "lignes", mais il a battu ceux qu’on lui a

demandé de vaincre jusqu’à samedi. Et avec la manière. Après avoir subi sa

première défaite, il n’aurait rien à perdre en s’engageant dans l'“Arc”, une course

qui favorise les 3ans.

Tendance

pour l'“Arc” : EGALE

 

MEANDRE

A FRANCHI LE CAP

Le

passage de 3 à 4ans est toujours délicat. Mais Méandre (Slickly) l’a complètement

réussi. Lauréat du Juddmonte Grand Prix de Paris (Gr1) 2011, il avait conclu

honorable sixième de l'“Arc”. Cette année, il a agrémenté son palmarès de deux

épreuves de Gr1 : le Grand Prix de Saint-Cloud et celui de Berlin. À chaque

reprise, il l’a fait aisément. Dimanche, il a fini à la hanche d’Orfèvre sans

forcer et dans trois semaines, il fera partie des chevaux à suivre de près car

il a très bien vieilli.

Tendance

pour l'“Arc” : EN HAUSSE


 

 

GOLDEN

LILAC CESSE SA CARRIERE

L’excellente

Golden Lilac (Galileo), gagnante de la Poule d’Essai des Pouliches et du Prix

de Diane Longines (Grs1)  2011, ne sera

plus revue en compétition. Son entraîneur, André Fabre, a expliqué à la presse

britannique : « Golden Lilac va arrêter sa carrière. Malheureusement, elle est

encore malade et ne courra plus. » Cette saison, elle a gagné le Prix d’Ispahan

(Gr1) et, en début d’année encore, son entourage envisageait sa participation à

l'“Arc”. Ce ne sera donc pas le cas.