Qatar prix du moulin de longchamp (gr1) : le match race pour la championne moonlight cloud

Autres informations / 16.09.2012

Qatar prix du moulin de longchamp (gr1) : le match race pour la championne moonlight cloud

Comme

prévu, il y a eu deux chevaux en piste dans le Qatar Prix du Moulin de

Longchamp (Gr1) : Moonlight Cloud (Invincible Spirit) et farhh (Pivotal). La

nouvelle reine de Freddy Head a gagné, mais elle a dû faire appel à son grand

courage pour aller chercher la victoire. L’animateur, Farhh, ne lui a pas

facilité la tâche. À l’entrée de la ligne droite, il a démarré sèchement,

prenant une longueur à Moonlight Cloud qui l'a immédiatement recollé. À

mi-ligne droite, tous deux se sont détachés et la lutte a commencé. La dauphine

de Black Caviar (Bel Esprit) a rendu coup pour coup au dauphin de Frankel

(Galileo). Et ce n’est que dans les derniers mètres que Moonlight Cloud s’est

assuré le succès. Son troisième au niveau Gr1, après ses deux Prix Maurice de

Gheest. Pour la première fois de sa carrière, elle a gagné sur le mile, ce qui

ouvre de nouvelles perspectives à son programme. Des perspectives qui devraient

l’emmener sur la route de Goldikova (Anabaa) – gagnante du "Moulin"

2007 –, comme l’a laissé entendre Freddy Head : « Nous irons probablement en

Amérique. Quelle jument ! Elle est extraordinaire ! Elle a beaucoup de vitesse

mais elle tient 1.600m. Lanfranco Dettori a tenté sa chance en menant avec

Farhh. Ensuite, j’ai trouvé ma jument tendue lorsque Caspar Netscher (Dutch

Art) est venu à sa hauteur, dans la descente, mais ensuite, tout s'est bien

passé. »

THIERRY

JARNET : « MOONLIGHT CLOUD EST UNE BATTANTE »

Jockey

de Moonlight Cloud, Thierry Jarnet était ravi et ému de son succès. Il a remis

les pendules à l’heure après sa course malheureuse à Deauville, sur laquelle il

est revenu en commentant également sa victoire dans le "Moulin" : «

Farhh est un cheval dur, mais ma championne est courageuse. Jusqu’au bout, elle

lui a répondu. Elle est super ! L’arrivée est logique car le cheval de Frankie

[Dettori, jockey de Farhh, ndlc] et la mienne ne sont pas du même niveau. Je

savais qu’il allait lâcher prise, d’autant que la mienne est une battante.

J’étais déçu après le Prix Jacques Le Marois car, sans ses malheurs, elle

n’aurait pas été loin du but. »

FARHH EN

ROUTE VERS ASCOT

Pour la

quatrième fois consécutive, Farhh s’est classé deuxième d’un Gr1. À chaque

reprise, il "tombe sur un os," mais a réellement la pointure d’une

épreuve de ce niveau. Dimanche, son entourage a misé sur ce qui aurait pu être

le point faible de Moonlight Cloud : la distance. Farhh a mené à allure

régulière, avant d’offrir une superbe réplique à Moonlight Cloud. Simon

Crisford, manager de Godolphin, propriétaire de Farhh, nous a confié : « Nous

sommes très contents de sa performance. Le terrain était peut-être un peu léger

pour lui. Il sera meilleur sur une piste souple. Il va maintenant courir soit

les Champion Stakes, soit les Queen Anne Stakes, lors du British Champions Day.

»

SARKIYLA,

TROISIEME A SIX LONGUEURS

Six

longueurs derrière Farhh, c’est la valeureuse 3ans Sarkiyla (Oasis Dream) qui a

décramponné Caspar Netscher. Lauréate du Prix de Lieurey (Gr3), elle n’avait

rien à perdre en s’engageant dans le Prix du Moulin de Longchamp. Elle a même

obtenu une troisième place de Gr1 idéale pour sa future carrière de poulinière.

En attendant d’agrémenter son C.V., peut-être dans le Qatar Prix Daniel

Wildenstein (Gr2).

LA SOEUR

D’UN GAGNANT DE LISTED AUX ETATS-UNIS

Moonlight

Cloud a été élevée par son propriétaire, Georges Strawbridge, elle est née du

bon sprinteur et remarquable étalon, invincible Spirit (Green Desert) – père de

Lawman– et de Ventura (Spectrum), qui a évolué de 2 à 3ans au niveau des

Listeds dont elle a pris, au mieux, une troisième place sur 1.600m. Ventura est

la mère du bon Cedar Mountain (Galileo), un cheval exporté rapidement aux

États-Unis, où il a remporté sa Listed avant de se classer deuxième d’un Gr2.

Wedding Bouquet (Kings Lake), la deuxième mère de Moonlight Cloud, a remporté

deux Grs3 outre-Atlantique, mais avait auparavant pris de bons accessits dans

les Irish National Stakes et les Phoenix Stakes (Grs1). Elle avait beaucoup de

vitesse et est devenue la mère de deux chevaux black type. Elle est aussi la

soeur utérine d'imagine (Sadler’s Wells), lauréate des Oaks Stakes (Gr1) et

génitrice du bon Horatio Nelson (Danehill), vainqueur du Prix Jean-Luc

Lagardère (Gr1). En août 2011, une petite soeur de Moonlight Cloud, par

Manduro, présentée par le haras d’Etreham, a été vendue 400.000 € à Deauville à

Demi O’Byrne.