Qatar prix gladiateur (gr3) : ivory land est imbattable en bon terrain

Autres informations / 17.09.2012

Qatar prix gladiateur (gr3) : ivory land est imbattable en bon terrain

 « C'est vraiment un cheval formidable, en

constant progrès, qui adore le bon terrain et n'a pas la même capacité

d'accélération sur un sol souple. Il faudra prier pour que l'état de la piste

soit à sa convenance dans trois semaines. » En quelques mots, Stéphane Pasquier

a expliqué les qualités qui sont celles d’Ivory Land (Lando). En effet, son

partenaire a une nouvelle fois fait parler sa pointe de vitesse, qui est

toujours aussi dévastatrice en bon terrain. Le protégé d’Alain de Royer Dupré a

pris l’avantage en quelques foulées, une fois sorti du dos d’Usuelo (Epalo). Il

n’a eu ensuite qu’à gérer la bonne fin de course de Miss Lago (Encosta de

Lago), qui est également revenue très vite des derniers rangs dans les ultimes

hectomètres. Ivory Land effectuait sa rentrée ce dimanche après avoir été

victorieux à la fin du mois de mai dans le Prix Vicomtesse Vigier (Gr2). En bon

terrain, Ivory Land est pratiquement imbattable : en onze sorties sur un

terrain à sa convenance, il a remporté huit courses et pris trois troisièmes

places. « Le bon terrain est très important pour lui, confirme son entraîneur,

Alain de Royer Dupré. Mais il peut aussi montrer de belles choses dans un

terrain souple. En principe, il va courir le Prix du Cadran dans trois semaines,

si le terrain n’est pas trop souple. » Ce succès dans le Qatar Prix Gladiateur

(Gr3) est son troisième au niveau Groupe. Il ne lui manque plus qu’à triompher

dans un Gr1 et il aura gagné à tous les niveaux de course.

MISS

LAGO SE RETROUVE

Seule

femelle au départ, Miss Lago est revenue des derniers rangs pour s’emparer de

la deuxième place de ce Prix Gladiateur. Plutôt décevante tout au long de

l’année, Miss Lago avait pourtant laissé des promesses en fin d’année dernière,

fière de sa deuxième place dans le Prix Royal-Oak (Gr1). Mais la pouliche

d’Élie Lellouche a besoin de rythme, ce qu’elle n’a jamais vraiment trouvé

cette année. Cette fois, la course a été plus régulière qu’à l’accoutumée et

Miss Lago a pu placer sa pointe de vitesse, faisant un temps illusion pour la

victoire. « Aujourd’hui nous la retrouvons et sommes très contents de sa

performance, explique Sylvain Vidal. Elle a fort bien couru et a fini très

vite. Elle se produira dans le "Cadran", nous n’avons rien à perdre.

Elle a besoin de rythme et dans le cas où des anglais viendraient à Longchamp,

elle pourra bénéficier d’une course rythmée. »

WILLING

FOE COMPLETE LE PODIUM

Présenté

par Saeed bin Suroor, Willing Foe (Dynaformer) représentait les chances de

l’écurie Godolphin. Vainqueur d’un gros handicap à York à la fin du mois

d’août, Willing Foe devançait ce jour-là royal Diamond (King’s Best), le

vainqueur de l’Irish St Leger (Gr1), disputé ce samedi au Curragh. Toujours

bien placé, Willing Foe s’est rapproché de la tête dans la fausse ligne droite

et a lutté courageusement. Il n’a toutefois pu résister aux attaques d’Ivory

Land et Miss Lago, mais a conservé la troisième place à plus de deux longueurs

du duo de tête. « Il a bien couru, je suis content, confie Lanfranco Dettori, mais

je pense qu’il est un peu fatigué par sa dernière course. »

UN

PEDIGREE CONSTRUIT DANS LE BUT DE VIEILLIR

Ivory

Land a été vendu foal en décembre 2007 chez Arqana. Présenté par le haras de

Maulepaire, il a été acheté par FIPS pour 28.000 €. Le cheval a été élevé par

feu Zakaria Hakam. Il est par Lando (Acatenango), vainqueur de sept Grs1, qui

s’est constamment amélioré en vieillissant. Son père de mère, Peintre Célèbre

(Nureyev), est lui même connu pour donner des éléments aptes à progresser tout

au long de leur carrière. Mère d’Ivory Land, Ivory Coast n’a pas couru. Elle a

eu sept produits, dont six sont en âge de courir. Quatre ont d’ailleurs gagné.

Land of Ivory (The Minstrel), deuxième mère d’Ivory Coast, s’est classée

quatrième de Gr3 et a pris trois places de Listed. Au haras, elle a donné Heart

of Darkness (Glint of Gold), vainqueur des National Stakes (Gr1), au Curragh.