Qatar prix vermeille (gr1) : un match entre trois juments de grande classe

Autres informations / 15.09.2012

Qatar prix vermeille (gr1) : un match entre trois juments de grande classe

Le Qatar

Prix Vermeille (Gr1) édition 2012 promet un grand spectacle. Des six partantes

de l’année dernière, nous sommes passés à treize, dont cinq lauréates de Gr1 :

Shareta (Sinndar), Galikova (Galileo), Sarah Lynx (Montjeu), Sagawara

(Shamaradal) et l’Allemande Salomina (Lomitas). Sur ces cinq pouliches, trois

sont actuellement à leur meilleur niveau et devraient lutter entre elles pour

la victoire. Galikova va défendre son titre ce dimanche. Sur la performance

qu’elle a réalisée lors de sa rentrée à Deauville, dans le Prix Jean Romanet

(Gr1), où elle a fini très bonne troisième, elle se place comme une lauréate en

puissance et surtout une candidate sérieuse au Qatar Prix de l’Arc de Triomphe

(Gr1). La soeur de Goldikova (Anabaa) a été très séduisante, alors que, par

opposition, sa rentrée dans le Grand Prix de Saint-Cloud a été décriée. Mais,

ce jour-là, il ne faut pas oublier qu’elle devançait une certaine Danedream

(Lomitas), lauréate de l’"Arc" l’année dernière, et qui avait déjà

fait une rentrée victorieuse. Galikova va être accompagnée de deux autres

juments de l’écurie Wertheimer & Frère, Sydarra (Sinndar), qui va jouer le

rôle de leader, et Solemia (Poliglote), lauréate du Prix Corrida (Gr2) cette

année.

SHARETA

SUR SA LANCEE

Le 23

août dernier, Shareta a réalisé la plus importante performance de sa carrière,

s’attribuant son premier Gr1, à l’issue des Yorkshire Oaks (Gr1). La 4ans

d’Alain de Royer Dupré, deuxième du Grand Prix de Saint-Cloud cette année, a

fait preuve d’un courage et d’une ténacité extraordinaires. Elle est venue en

Angleterre pour devancer The Fugue (Dansili), qui est sans doute la meilleure

3ans anglaise de sa génération. Depuis l’année dernière et sa deuxième place

dans l’"Arc", Shareta a franchi un palier, elle est sans doute bien

meilleure qu’en 2011 et elle peut à nouveau faire très mal.

L’INVAINCUE

SALOMINA

Les

couleurs des Yoshida ne cessent de briller en Europe. L’année dernière, ils ont

brillé dans l’"Arc" avec Danedream, dont ils s’étaient portés

acquéreurs (pour moitié) peu avant la course. Cette année, ils devraient être

représentés dans la plus importante course au monde, à nouveau par Danedream,

mais aussi par Orfèvre (Stay Gold), candidat au Qatar Prix Foy (Gr2). Une

troisième chance pourrait bien venir compléter le tableau, avec Salomina

(Lomitas), que les Yoshida viennent d’acquérir. La championne allemande est

invaincue en quatre sorties, dont le Preis der Diana (Gr1). Salomina a débuté

sa carrière au début du mois de mai, il y a quatre mois, et a franchi les

paliers à grande vitesse. Elle a attendu sa troisième course pour prendre du

black type et a ensuite ridiculisé l’opposition dans le classique allemand,

s’imposant par plus de trois longueurs d’avance.