Aizavoski peut s’assurer un deuxieme "defi

Autres informations / 22.10.2012

Aizavoski peut s’assurer un deuxieme "defi

Quatorzième étape du Défi du Galop, le Grand Prix de Nantes (L) a réuni onze chevaux, dont Aizavoski  (Monsun), actuel leader du challenge et lauréat en 2011. Le pensionnaire d’Élie Lellouche compte deux succès d’étape, cette année, à Bordeaux et Toulouse. Menacé par Sant’Alberto  (Colossus), lequel s’est montré décevant dans l’étape allemande ce dimanche, il trouve l’occasion d’asseoir sa suprématie dans le "Défi" 2012. Puisque tenant du titre du Grand Prix de Nantes, il aura l’avantage de connaître le tracé particulier de l’hippodrome, mais également d’apprécier le terrain lourd. L’an passé, il s’était imposé avec 61 kilos au Petit-Port. Cette saison, il portera une livre de plus et sera associé à Anthony Crastus, et non Christophe Soumillon, avec lequel il a décroché cinq étapes du Défi du Galop. Mais il n’a pas été aussi percutant que par le passé dernièrement, concluant seulement cinquième du Grand Prix de Vichy (Gr3) et quatrième du Grand Prix de la Ville de Craon-Mayenne (A). Dès lors, avec un leader friable, ce Grand Prix est ouvert.

UN VISITEUR ANGLAIS

 Présenté par Mark Johnston et confié à Kieren Fallon, Sir Graham Wade  (Dalakhani) a la qualité suffisante pour enlever une course de ce genre. Vainqueur de gros handicaps anglais, il n’a jamais couru sur des terrains très lourds, mais son père Dalakhani  se sortait de tous les types de pistes. Il devra démarrer de loin et faire parler sa tenue pour ne pas être pris de vitesse. Mais il dispose d’une première chance, d’autant que son entourage se déplace rarement en province.

LA "LIGNE" DE CRAON

Les quatre premiers de l’étape craonnaise seront en piste de nouveau. Outre Aizavoski, on retrouvera donc Tigre d’Or (Tiger Hill), le lauréat, qui aura de nouveau une belle chance, d’autant qu’il connaît ce tracé. Deuxième sur l’hippodrome de la Touche, Marceti (Verglas) peut se placer, d’autant qu’il a toujours bien couru à Nantes. Jamais vu en Loire-Atlantique, Kapirovska (Muhtathir) devrait apprécier le tracé, elle qui va souvent devant. Elle peut dès lors tirer son épingle du jeu. Issu d’Anabaa Blue, Tucumano se sort très bien des terrains lourds et peut prendre une place, à l’image d’Opéra Vert (Green Tune), à l’aise sur le parcours.