Allocations 2013 : les pp entre pragatisme et confiance

Autres informations / 26.10.2012

Allocations 2013 : les pp entre pragatisme et confiance

Comme chaque année à pareille époque, le Comité des PP (Pro

vince-Paris pour le Galop français) a fait connaître aux dirigeants de France Galop

ses propositions concrètes en matière d'évolution des allocations pour 2013. Il

s'agit de propositions très pragmatiques destinées à répondre aux légitimes

préoccupations des acteurs du galop dans une période économique tourmentée face

à laquelle France Galop doit montrer sa confiance dans l'avenir.

Compte tenu des résultats prévisibles du PMU en 2012, mais

aussi des 44 millions de réserve pour encouragement figurant dans les comptes

de France Galop, les PP demandent une augmenta tion de 3% des allocations pour

2013 soit une enveloppe de 7,05 millions d'euros, soit 4,7 millions d'euros en

plat (primes pro priétaires et éleveurs incluses) et 2,35 millions en obstacle

(primes éleveurs incluses).

Il s'agit d'une proposition mesurée qui n'impacte pas les réserves

qu'il importe de conserver pour l'avenir.

 

Parmis les mesures de répartition proposées, les PP

souhaitent :

• Le maintien du principe de répartition absolue de la

proportion

1/3 pour l'obstacle-2/3 pour le plat.

• La création d'une "prime d'horaire décalés" qui

sera ver sée aux partants des réunions premium dans les réunions du matin, les

réunions de fin d'après midi et les nocturnes. Cela permettra de participer à

la couverture des frais engagés par les propriétaires pour courir dans ces réunions

qui soutiennent la croissance. C'est un juste retour des choses. Le budget

serait de l'ordre du million d'euros. Il s'agit à la fois d'une mesure

novatrice et originale témoignant d'une volonté de compenser, pour les pro

priétaires, les effets négatifs de la densification.

• L'affectation, en plat comme en obstacle, des enveloppes

nouvelles, aux courses de catégories intermédiaires ainsi qu'aux épreuves de

petites catégories PHH. On ne peut que constater que les courses du circuit de

sélection (A, Listeds et groupes) sont très largement au-dessus des normes

internatio nales et qu'il ne serait pas cohérent d'en accroître l'enveloppe.

• L'augmentation des enveloppes de dédoublement afin de

mieux coller à l'évolution de l'offre de partants.

• L'abondement aux enveloppes spécifiques (AQPS, Anglos,

Arabes, Corse, DOM).

• Enfin, l'optimisation du calendrier, notamment le soir,

doit permet tre la création, en nombre limité, de réunions sur les hippodromes

éclairés et notamment Lyon-La-Soie et Pornichet pour une enve loppe d'environ 1

million d'euros.