Almalyk rattrape le temps perdu

Autres informations / 12.10.2012

Almalyk rattrape le temps perdu

Castré et opéré du voile du palais en début d’année, Almalyk (Oratorio) est un cheval tout neuf, qui détient l’estime de son entraîneur, Alain de Royer Dupré. Vainqueur de son maiden lors de ses débuts, cet été à Clairefontaine, il monte progressivement l’alphabet. Ce vendredi à Chantilly, théâtre de son unique échec à ce même niveau le 19 septembre dernier, le fils d’Oratorio s’est bien sorti du terrain très souple pour souffler la victoire à Steel Blade (Dashing Blade) dans les dernières foulées. Le joli gris de Son Altesse Aga Khan a déployé de belles foulées et semble avoir une petite marge de manoeuvre. « Il a un très bon tempérament, précise son entraîneur, et il a une bonne marge de progression. Il a été opéré en début d’année du voile du palais et nous avons pris notre temps. C’est un cheval tout neuf, qui devrait se présenter au niveau supérieur avant la fin de l’année.  Nous avions quelques inquiétudes quant au terrain, car c’est un cheval massif par Oratorio, mais il s’en est bien sorti. Il va rester sur la distance de 2.000m pour l’instant, mais devrait pouvoir être rallongé sans soucis. » Troisième, Mypreciousblue (Peintre Célèbre) a fini à une longueur et demie du duo de tête, elle qui avait débuté victorieusement sur cette piste au mois de juillet. Notons cependant qu’elle aurait gagné la course si elle n’avait pas été victime d’ennuis de parcours, étant ligotée à la corde.

AUX ORIGINES DE SAKHEE

Almalyk est issu d’une souche "Lagardère" des Aga Khan Studs. Sa mère, Alnamara (Linamix), a remporté le Prix de Thiberville (L) et avait donné auparavant Alnadana (Danehill Dancer), lauréate du Prix Messidor (Gr3) avant d’être exportée outre-Atlantique, où elle s’est classé deuxième des Beverley D Stakes (Gr1). Sa deuxième mère, Alharir (Zafonic), une élève de Shadwell, est une soeur utérine du champion Sakhee (Bahri), vainqueur du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) en 2001 et deuxième du Derby d’Epsom (Gr1) de Sinndar (Grand Lodge) l’année précédente.