Balashkova a bon port

Autres informations / 11.10.2012

Balashkova a bon port

Venue à la corde à l’entrée de la ligne droite, Balashkova (Montjeu) a pris alors plusieurs longueurs d’avance sur ses rivales, cet écart décisif se créant au bon moment. Ne relâchant pas son effort, Balashkova est allée au bout sans être vraiment inquiétée par l’effort final d’Askania Nova (New Approach), la fille de Bal de la Rose. Encore dernière à l’entrée de la ligne droite, cette dernière a refait vraiment beaucoup de terrain et a tapé l’oeil de bien des observateurs, plus par sa qualité en course que par son physique d’ailleurs. Mais la plus forte, ce jeudi, ce fut Balashkova, que Jean-Claude Rouget, son entraîneur, a décrit comme « une débutante très solide, tout comme le mâle du Prix Prince Bio. Elle est belle et bien dans sa tête et s’annonce comme une pouliche d’avenir. » Il y a eu trois pouliches et les autres dans cette épreuve, la quatrième, Danlepordamsterdam (War Front) terminant bien mais loin après avoir dû changer de ligne. Troisième,Linda (Tamayuz), soeur d’Ask for the Moon (Dr Fong) s’est très bien défendue. Devant et nez au vent dans le parcours, elle a fourni son effort seule, en pleine piste, et n’a fait que se détacher du gros du peloton. Elle ne s’est fait battre qu’à la fin pour la victoire et s’annonce comme une pouliche à suivre, à l'image des deux premières.

UN TRIO ARQANA

Il faut souligner que les trois premières dans ce lot d’inédites sont toutes passées sur le ring d’Arqana. Balashkova et Askania Nova ont été achetée en août 2011 et Linda en octobre de la même année.

LA GRANDE FAMILLE DE DIBENOISE

Élevée au haras de la Reboursière et de Montaigu, Balashkova provient d’une famille bien connue. Elle est le premier produit d’Écume du Jour (Hawk Wing), gagnante d’un petit maiden, qui avait été achetée 420.000 € en août 2006 à Deauville. Écume du Jour est une fille de Dibenoise (Kendor), mère de Récital (Montjeu), Corre Caminos (Montjeu) et Racinger (Spectrum).