La reine retrouve son royaume

Autres informations / 02.10.2012

La reine retrouve son royaume

Formosa Joana Has (Turgeon) a fait quelques infidélités à son royaume d’Enghien ce printemps. La championne d’Hamel Stud a délaissé le plateau de Soisy pour les haies de la butte Mortemart. Gagnante des Prix Juigné et Hypothèse (Grs3) en début de saison, elle a ensuite terminé troisième de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Barrée par Nikita du Berlais (Poliglote) qui l’a dominée pour sa rentrée dans le Prix de Compiègne (Gr3) à Auteuil, Formosa Joana Has revient à Enghien à l’occasion du Prix de la Gascogne (L). Cette dernière préparatoire au Grand Steeple-Chase d’Enghien (Gr2) devrait lui revenir de droit. À Enghien, elle compte sept succès et une deuxième place, elle y a d’ailleurs glané le Grand Steeple, la Grande Course de Haies (Gr3) et le Prix Romati (L) 2011, soit les trois plus belles courses proposées sur l’hippodrome du Val d’Oise. En forme, bien placée au poids, Formosa doit gagner.

PYTHAGORE CONTESTE LA COURONNE A FORMOSA JOANA HAS

En l’absence de Formosa Joana Has, Pythagore (Kahyasi) a pris le leadership provisoire des steeple-chasers à Enghien. Il a d’ailleurs enlevé le Prix Romati, ce printemps, et le Prix Jim Crow pour sa rentrée. Au zénith de sa forme, Pythagore est de plus en plus redoutable sur le steeple local. Mais il rendra deux kilos à Formosa Joana Has, ce qui compliquera sa tâche. Ce Prix de la Gascogne sera donc un vrai test pour lui, face à la jument présentée par Jean-Paul Gallorini. Entraîneur de Pythagore, Emmanuel Clayeux sellera également Sirène d’Ainay (Dom Alco), plaisante gagnante d’un steeple à conditions à Enghien, sur 4.500m. Cette soeur de l’excellent Louping d’Ainay (Saint Preuil), lauréat du Prix des Drags (Gr2), progresse avec l’âge. Elle devrait de nouveau animer la course, mais sur cette courte distance, elle pourrait être prise de vitesse.

TIR AU BUT, SUR SON PRIX JOURNALISTE

Au premier semestre, tir au but (Trempolino) a aligné deux victoires sur le plateau de Soisy, remportant le Prix Journaliste (L) avec l’étoffe d’un bon cheval. Tombé dans le Prix Romati 2012, il semblait capable de prendre une place. Un peu décevant dans le Prix Jim Crow (5e), il devrait accuser quelques progrès ce mardi. Parmi les autres spécialistes d’Enghien, on peut citer Madox (Trempolino), toujours aussi performant sur cette piste et auteur d’un excellent parcours dans le Jim Crow (3e) et Vitray (Morespeed). Très séduisant pour ses débuts en steeple, dans le Prix des Rouges Terres, Al Bucq (Goldneyev) passera un test intéressant dans ce lot.