Le bel anjou fait son bonhomme de chemin

Autres informations / 05.10.2012

Le bel anjou fait son bonhomme de chemin

Prix Bayonnet

 

Le Prix Bayonnet a souri à Le Bel anjou (Malinas), qui s'est

imposé dans un style convaincant, signant là son quatrième succès et le

troisième sur l'hippodrome d'Auteuil. Le pen sionnaire de François Cottin s'est

montré extrêmement ap pliqué, bien que légèrement sur la main en partant. Il

s'est rapidement installé en tête du petit peloton de six chevaux et a

parfaitement négocié toutes les difficultés du parcours, notamment le gros open

ditch qu'il a avalé, prenant alors un avantage certain sur ses adversaires.

Marfaux (Marta line) a tenté de lui mettre la pression dans le dernier virage

et ces deux chevaux se sont alors fait la belle, mettant dans le rouge leurs

adversaires. Son rival a commis une légère faute à l'avant-dernier obstacle, ce

dont a profité Le Bel Anjou, mais, une fois sur le plat, il a dicté sa loi,

celle qui lui avait permis de s'imposer quelques mois plus tôt dans le Prix du

Boulonnais, où il devançait déjà ce même Marfaux.

" C'est un poulain très calme, avec de la classe, a

confié son jockey, Philip Carberry. Il est appliqué dans son travail et

progresse à chacune de ses sorties. C'est un bon sauteur, qui va dans tous les

terrains. Je pense qu'il n'a pas encore fini de montrer son talent. "

 

La bonne rentrée de Marfaux

Le 4ans de Laurent Viel, Marfaux, n'avait plus été revu en

piste depuis sa deuxième place dans le Prix du Boulonnais au mois de juin. Le

fils de Martaline est encore loin de sa forme optimale, mais a tout de même

ravi son entraîneur, qui nous a confié : " C'était une rentrée et il nous

a montré ce qu'on voulait voir. Il a parfois sauté très fort, sans doute par

fraîcheur, mais c'est très propre ce qu'il a fait. Le cheval a fait sa course

et, comme il n'a pas gagné, il va avoir droit à un engagement favorable, ici,

dans trois semaines. "

 

Le frère de Luky d'anjou

Le Bel Anjou a été élevé par Gildas Vaillant, qu'on connaît

surtout comme l'éleveur de la championne Princesse d'anjou (Nononito), double

lauréate du Grand Steeple Chase de Paris (Gr1).

Ce fils de Malinas a pour frère Luky d'anjou (Ultimately

Lucky), qui avait remporté un gros handicap à Cagnes-sur Mer, à l'âge de 4ans.

Sa deuxième, Epsiba (Sharpen Up), a remporté un Gr3 sur le mile à Deauville,

sous l'entraînement de Philippe Van de Poële.