Le jour de gloire de les beaufs

Autres informations / 29.10.2012

Le jour de gloire de les beaufs

L’émotion était palpable à l’arrivée du Prix Royal-Oak (Gr1). « J’avais juste dit à Julien de regarder droit devant lui », explique Valérie Seignoux, les larmes aux yeux. En selle sur Les Beaufs (Apsis), Julien Guillochon a joué le même tour que lors du Qatar Prix Chaudenay (Gr2). Il a laissé galoper son cheval à sa main, comptant jusqu’à sept longueurs d’avance. Dans la fausse ligne droite, le peloton est revenu sur lui car il a laissé respirer son cheval, et le terrible duo est reparti facilement dans la ligne droite. À l’arrivée, Les Beaufs compte quatre longueurs et demi d’avance sur ses rivaux. Une victoire écrasante, sur un terrain collant qui a évidemment augmenté les écarts au passage du poteau. Seuls Silver Valny (Vertical Speed), qui s’est infiltré à la corde après avoir patienté comme à son habitude, et Rollex Borget (Khalkevi), qui a produit son effort à l’extérieur, ont regagné du terrain dans la ligne droite. Les autres se sont enlisés, comme Hurricane Higgins (Hurricane Run), qui s’est littéralement arrêté quand les choses sérieuses ont commencé, ou encore Dalkala (Giant’s Causeway), incapable d’accélérer.

UN ABATTAGE ENORME

Battu tout à la fin par Canticum (Cacique) dans le Prix Chaudenay, Les Beaufs est cette fois allé au bout de son entreprise. L’entente parfaite avec son jockey a aussi fait la différence. Julien Guillochon a chaque fois monté son cheval pour lui, sans se préoccuper de l’opposition. « S’il n’avait pas été bien après le Prix Chaudenay, nous n’aurions pas couru, explique Valérie Seignoux, qui remporte là son premier Gr1. Mais après la course, le cheval était calme, serein, il n’y avait aucune raison de ne pas y aller. Il a beaucoup d’abattage, et quand il peut galoper à sa main, comme cela, il est très fort. Évidemment, il va rester à l’entraînement l’an prochain, mais pour le moment, sa saison est terminée. Je pense aussi qu’il se sort de tous les terrains, mais il est encore meilleur sur ce genre de pistes… »

LE VRAI SILVER VALNY

Après un automne en demi-teinte, Silver Valny montre sa vraie valeur en se classant deuxième. Marie-Laetitia Mortier nous a confié : « Il a un gros coeur et aime venir dans les chevaux. Nous sommes donc obligés d’attendre, car si on le monte de façon plus offensive, cela ne se passe pas bien, comme dans le Prix Gladiateur par exemple. Je pense que la ligne droite qu’il avait réalisée à Clairefontaine, cet été, lui était un peu restée en travers de la gorge. Ensuite, à Bordeaux, il avait subi une course sans train. Donc, à chaque reprise, il avait de bonnes excuses, et aujourd’hui, on voit le vrai Silver Valny. » Troisième, Rollex Borget réalise la meilleure performance de sa jeune carrière. Après sa victoire dans le Prix de l’Avre (L), il avait eu du mal à confirmer. Jehan Bertran de Balanda nous a expliqué : « Nous lui avions donné un peu de fraîcheur après le Prix de Turenne. Ce jour-là, nous avions été trop confiants en le montant devant. C'était une erreur. En qualité, il vaut un lot comme celui-ci, mais il manque encore de force. Il va rester à l'écurie cet hiver et attendra la rentrée parisienne au chaud. Pour l'instant nous nous fermons les portes d'Auteuil et mon associé est plutôt tourné vers le plat. Mais c'est le cheval qui nous dira ce qu'il est capable de faire. » Il est d’ailleurs amusant de constater que les trois premiers sont entraînés par des professionnels qui s’illustrent également en obstacle. Les Beaufs a d’ailleurs des origines qui auraient pu l’orienter vers Auteuil, et le cheval est d’ailleurs dressé sur les obstacles.

UN PREMIER GR1 POUR VALERIE SEIGNOUX

Les Beaufs a offert un premier Gr1 à son entraîneur, Valérie Seignoux. Dans le Qatar Prix Chaudenay, c’était d’ailleurs son premier partant dans un Groupe… Elle est installée sur un centre privé, à 10 minutes de Craon, où elle veille sur une trentaine de pensionnaires. Elle était venue à Longchamp avec toute sa famille, et c’est d’ailleurs son fils, Julien Guillochon, qui pilotait le cheval. « Les Beaufs est un petit cheval qui donne tout ce qu'il a, a expliqué le jockey de 19 ans. Je l'ai monté à sa main et j'ai attendu le plus tard possible pour démarrer. Le cheval était encore plus calme que la dernière fois, très zen. J'ai encore du mal à réaliser ce qui vient de se passer. J'ai reçu beaucoup de conseils de la part de confrères jockeys de l'ouest et je n'ai pas refait les mêmes erreurs qu'en dernier lieu. » Les Beaufs appartient au mari de Valérie Seignoux et son beau-frère, d’où le nom du cheval. Il avait été présenté yearling à Osarus, au Lion-d’Angers, où il avait été racheté. Valérie Seignoux, à qui il plaisait beaucoup, l’a ensuite acheté à l’amiable pour 3.500 €.

UN PREMIER GR1 AUSSI POUR PASCAL NOUE

L’éleveur de Les Beaufs, Pascal Noue, était également présent à Longchamp, et fêtait lui aussi son premier succès de Groupe. Il nous a confié : « J’ai élevé le cheval en association avec Maria-Christina Kolungia, qui avait envoyé une jument au haras, mais malheureusement, elle est morte. Je lui ai donc trouvé une jument en remplacement, Yeomanry (Saumarez), et nous nous sommes associés. La jument est toujours chez moi, et elle a un yealing par Satri qui va passer en vente à Osarus en novembre. Quant à Apsis, il fera la monte l’an prochain au haras de la Barbotière, à coté de ses plus grands fans, la famille Seignoux. » Yeomanry, la mère de Les Beaufs, dont c’est le premier produit, a gagné en plat et en obstacle. Il faut remonter à la troisième mère du poulain pour trouver du black type : Debbie’s Next est en effet la mère de Caffe Latte, gagnante du Ramona Handicap (Gr1), et deuxième des Yellow Ribbon Stakes (Gr1).

 

PRIX ROYAL-OAK

Gr1 - Plat - 250.000€ - 3.100m (G. P.) - Pour chevaux entiers, hongres et juments de 3 ans et au-dessus. Poids: 3 ans, 55 k.

1ER LES BEAUFS (H3)

J. Guillochon (55) 3'36''22.

Apsis & Yeomanry

Pr. : S. Seignoux

Ent. : Mme V. Seignoux

El. : Mme Maria-Christina Kolungia & Pascal Noue

Osarus, Lion-d’Angers, novembre 2010, 3.000€, Hêtraie, rachat

2E SILVER VALNY (H6)

T. Messina (59) 4 1/2 L.

Vertical Speed & Mendoreva

Pr. : Assoc. L. Baudron/Mle H. Dichamp

Ent. : Mlle M.-L. Mortier - El. : Tony Salva

3E ROLLEX BORGET (H3)

T. Jarnet (55) 1 1/4 L.

Khalkevi & Jasmine des Bordes

Pr. : J. d'Ersu

Ent. : J. Bertran de Balanda - El. : Elevage Borget

4e VÉRÉMA (F3)

M. Guyon (53,5) 1 1/2 L.

Barathea & Vermentina

Pr. / El. : S. A. Aga Khan - Ent. : A. de Royer Dupré

5e DALKALA (F3)

C.-P. Lemaire (53,5) 6 L.

Giant's Causeway & Daltaya

Pr. / El. : S. A. Aga Khan - Ent. : A. de Royer Dupré

Les autres partants dans leur ordre d'arrivée : Miss Lago (Encosta de Lago), Quiz Mistress (Doyen), Brown Panther (Shirocco), Hurricane Higgins (Hurricane Run). Tous couru.