Le programme de gemix passe finalement par le "pierre de lassus

Autres informations / 20.10.2012

Le programme de gemix passe finalement par le "pierre de lassus

Gémix

(Carlotamix) sera finalement au départ du Prix Pierre de Lassus (Gr3), ce

samedi, sur l’hippodrome d’Auteuil. Son entraîneur, Nicolas Bertran de Balanda,

avait laissé sous-entendre que Gemix ferait éventuellement l’impasse sur cette

course à la suite de sa deuxième place dans le Prix de Maisons-Laffitte (Gr3),

le 29 septembre dernier, derrière le redoutable Usual Suspect (Goldeneyev),

entraîné par Guy Cherel. Mais, comme à son habitude, Gémix s’est très bien

remis de cette épreuve et se montre actuellement en très grande forme, comme

nous l’a confié Nicolas Bertran de Balanda: « Il s’est toujours bien remis de

ses courses. Il récupère en général très vite et cela a encore été une fois le

cas, suite à sa deuxième place dans le Prix de Maisons-Laffitte. J’ai

finalement décidé de l’engager dans ce Prix Pierre de Lassus car Gémix est en

très grande forme. D’une part, cela évitera qu’il arrive avec trop de fraîcheur

sur son objectif principal, le Prix Renaud du Vivier (Gr1), ce qui a un peu

joué contre nous la dernière fois, mais d’autre part, le Prix Pierre de Lassus

reste évidemment une belle course à courir, pour la carrière du cheval. C’est

pour cela, vu son état de forme, que j’ai décidé de le courir. D’autant plus

que cette course rentrera parfaitement dans sa préparation au Gr1. » Bien qu’il

se soit montré un peu allant lors de sa dernière sortie, Gémix s’est beaucoup

calmé à l’entraînement. Son entraîneur nous a confié : « Au début, lorsqu’il

est arrivé dans mes écuries, c’est vrai que Gémix était assez électrique. Il

fallait composer dans la façon de l’entraîner. Mais, au fil du temps, il s’est

calmé, a bien ce qu’on lui demandait, et est maintenant beaucoup plus facile à

gérer le matin. Il n’y a plus de soucis là-dessus. La dernière fois, c’était

simplement un excès de fraîcheur et non de caractère. » Dans le Prix Pierre de

Lassus (Gr3), pour la première fois de sa carrière, Gémix courra sur les 3.900

m qu’il devra affronter, trois semaines plus tard, dans le Prix Renaud du

Vivier. Cela reste encore le point d’interrogation de Nicolas Bertran de

Balanda. En effet, celui-ci nous a dit : « Le terrain ne m’inquiète absolument

pas. Il adore la gadoue ! C’est par rapport à la distance que je m’interroge.

Il n’a encore jamais couru sur cette distance et je ne sais pas encore s’il

pourra s’y adapter. Maintenant, il arrivera avec plus de travail, contrairement

à la dernière fois. Il n’y a pas de raisons que cela n’aille pas. En ce qui

concerne le lot, il y a des chevaux que nous n’avons encore jamais rencontrés

et d’autres qui ont déjà fait leurs preuves. C’est un lot correct. Nous verrons

bien. »