L’heritage maternel d’izzi top

Autres informations / 06.10.2012

L’heritage maternel d’izzi top

Quatorze femelles seront en lice dans le Prix de l’Opéra-Longines (Gr1), une compétition qui s’annonce très internationale. La soeur de la reine Goldikova (Anabaa), Galikova (Galileo), sera la chef de file des françaises avec Giofra (Dansili). La meilleure jument d’âge italienne, Quiza Quiza Quiza (Golden Snake), gagnante de Gr1 à Rome, sera du voyage, tout comme l’une des meilleures anglaises, Izzi Top (Pivotal). C’est sur celle-ci qu’il faut s’attarder car elle pourrait bien suivre les pas de sa mère Zee Zee Top (Zafonic), gagnante de l’"Opéra" en 2003. Troisième des Oaks d’Epsom (Gr3) 2011, mais aussi connue en France pour avoir décroché le Prix de Flore (Gr3) et conclu deuxième du Darley Prix Jean Romanet (Gr1), Izzi Top s’est complètement épanouie à 4ans. Sa distance, c’est 2.000m. Elle peut donc ajouter un deuxième Gr1 à son palmarès, après son succès dans les Pretty Polly Stakes (Gr1).

GIOFRA ET GALIKOVA, TETES D’AFFICHE DE L’EQUIPE DE FRANCE

Impressionnante dans les Falmouth Stakes (Gr1), sur un terrain pourtant très souple, Giofra y devançait Siyouma (Medicean), lauréate des Sun Chariot Stakes (Gr1) depuis. Décevante dans le Prix Jean Romanet à Deauville, où elle concluait seulement sixième, derrière Izzi Top, elle retrouvera Longchamp. Sur l’hippodrome du bois de Boulogne, elle a enlevé le Prix d’Harcourt (Gr2) et fini deuxième du Prix Ganay (Gr1). Elle y sera plus à l’aise et fera partie des premières chances. Étincelante à 3ans, Galikova a déçu cette saison. Pas de victoires pour l’instant, l'“Arc” qui s’est éloigné et finalement une candidature dans le Prix de l’Opéra. Si l’on revoyait la Galikova du Qatar Prix Vermeille (Gr1) 2011, elle pourrait gagner, sinon elle visera plutôt une place. Chez les autres femelles d’âge françaises, on peut parler de Pirika (Monsun), supplémentée après son exceptionnelle ligne droite du "Vermeille" (2e). Avec une course sélective, ce qui devrait être le cas avec Sydarra (Sinndar), elle peut lutter pour la victoire.

LES REPRESENTANTES DE LA GENERATION CLASSIQUE

Inscrite à la vente de l'“Arc”, Léaupartie (Stormy River)  est certainement la meilleure représentante de la génération classique. Gagnante du Prix de Psyché (Gr3), elle a démontré qu’elle était une pouliche de haut niveau sur 2.000m. Avec le 4 dans les stalles, elle devrait avoir un bon parcours et conclure à l’arrivée. Son Altesse Aga Khan sera représenté par Sagawara (Shamardal), inconstante, et Ridasiyna (Motivator), qui a aligné trois succès d’entrée de jeu, tous assez impressionnants. Mais lorsqu’on lui a résisté dans le Prix de la Nonette-Shadwell (Gr2), la protégée de Mikel Delzangles a plafonné. Absente depuis Deauville, elle devra cette fois sortir les armes pour terminer dans les trois premiers.