Premio lydia tesio (gr1) : sortilege, l’incroyable plus-value

Autres informations / 29.10.2012

Premio lydia tesio (gr1) : sortilege, l’incroyable plus-value

Andrea

Atzeni, 21 ans, est né en Sardaigne. Il est donc Italien, mais il a pris sa

licence de jockey en Angleterre. En l’espace de sept jours, le garçon a

remporté son premier Gr3 (dimanche dernier à Baden-Baden, avec Seismos) et son

premier Gr1, pour sa première monte au top-niveau, dimanche à Capannelle dans

le Premio Lydia Tesio (Gr1), avec l’ex-française Sortilège (Tiger Hill),

judicieux achat à 30.000 € du Gestu¨t Karlshof, à la vente Arqana de décembre

2011. Le jeune Atzeni a voulu avant tout remercier son confrère et ami Mirco

Demuro qui a triomphé le même jour devant l’empereur du Japon, dans le Tenno

Sho. « Il y a deux semaines, Mirco devait partir pour le Japon et a conseillé à

Monsieur Faust, le propriétaire du Gestu¨t Karlshof, de me donner une chance.

Je me suis retrouvé sur Seismos à Baden-Baden et j’ai gagné. Maintenant, je

suis sur le podium avec ma première victoire de Gr1. C’est vraiment incroyable.

Sortilège a un grand coeur et elle a sorti tout son courage pour repousser

l’attaque de Cherry Collect. Maintenant, j’ai un autre rêve : remporter un

Groupe en Angleterre », a expliqué Andrea Atzeni. Sortilège a eu un parcours en

or, bien cachée dans le peloton plutôt groupé alors que l’anglaise Opera Gal

(Galileo) cherchait la fuite. À quatre cents mètres du poteau, quand Opera Gal

est entrée dans le rang et que Quiza Quiza Quiza (Golden Snake) a commencé à

plafonner, Sortilège a trouvé le passage pour venir en première ligne, avec la

“Godolphin” Sajjhaa (King’s Best), alors que Cherry Collect (Oratorio) et la française

Nova Hawk (Hawk Wing) étaient en pleine piste. À deux cents mètres du poteau,

Nova Hawk a fait un instant figure de gagnante mais n’a pas pu produire le même

changement de vitesse qu’on lui connaît sur plus court. C’est alors que Cherry

Collect a produit son effort mais l’italienne est tombée sur un os. Nova Hawk

est venue malgré tout prendre la troisième place en coiffant Sajjhaa sur le

poteau. Sortilège, élevée par les frères Wertheimer, avait débuté chez André

Fabre avant de partir chez Guy Henrot. Elle avait remporté deux petites courses

à Château-Gontier et Machecoul avant de passer sur le ring d’Arqana où le

Gestu¨t Karlshof, avec l’intermédiaire de Ghislain Bozo (Meridian

International), n’a pas raté la bonne occasion de s’adjuger la fille d’une

propre soeur (par Monsun) des gagnants du Derby allemand Samum et Schiaparelli.

Andreas Wöhler a vraiment effectué un grand travail et Sortilège, après sa

troisième place dans La Coupe (Gr3) et un essai malheureux dans le Prix Jean

Romanet (Gr1), a remporté une Listed à Strasbourg. Et maintenant un Gr1... Sa

valeur en moins de onze mois s’est multipliée au moins par 30…