Prix casimir delamarre (l) : l’aptitude a parle pour pollyana

Autres informations / 22.10.2012

Prix casimir delamarre (l) : l’aptitude a parle pour pollyana

Quand,

au mois d’avril, Pollyana (Whipper) s’imposait dans un "réclamer",

c’était un pari à 1.000/1 d’imaginer qu’elle devancerait un jour une pouliche

comme Mandistana (Azamour) – deuxième favorite du Prix de la Grotte (Gr3) –par

cinq longueurs. Et pourtant, c’est le verdict qu’a livré le Prix Casimir

Delamarre (L), dimanche à Longchamp. Pour en arriver là, alors qu’une pouliche

comme Mandistana – ou d’autres qui étaient au départ ici – n’est pas allée en

montant au niveau de ses performances, Pollyana n’a fait qu’afficher des

progrès et démontrer sa vraie aptitude au terrain lourd. Très à l’aise à

Longchamp, elle restait sur deux victoires dans des handicaps Quintés et

s’attaquait là à sa première course black type. « Le matin, il ne faut pas trop

la regarder, expliquait son entraîneur, Didier Prod’Homme, après la course.

Même au canter, elle n’avait pas d’action, comme l'a indiqué Flavien Prat. Mais

elle possède une grosse aptitude au terrain. En début de saison, on n’imaginait

pas du tout gagner une Listed avec elle. Mais elle a progressé, a eu des

courses faciles, et même quand elle a été au repos cet été pour attendre la

pluie, elle continuait d’être entraînée. Maintenant qu’elle a gagné à ce

niveau, nous ne courrons pas le Prix Isola Bella, je pense. Mais peut-être

plutôt le Prix Perth. Ici, la distance de 1.800m est un poil longue pour elle.

L’histoire de Pollyana fait partie des choses amusantes des courses. C’est une

belle histoire avec un propriétaire très chanceux. » Pollyana défend les

couleurs de Bryan Lynam depuis qu’elle a été réclamée par Didier Prod’homme le

7 juillet 2011, date de sa deuxième course et sa première victoire. Proposée au

taux de 16.000 €, elle a changé de main pour 22.022 €. Bryan Lynam a beaucoup

de chance avec les chevaux que lui achète en course Didier Prod’homme. L’autre

bulletin sur Pollyana était celui de la défense, à 19.000 €. L’an dernier,  ce tandem avait brillé dans le Prix des

Chênes (Gr3) avec Vizir Béré.