Prix de conde (gr3) : morandi fait mieux que "cirrus" et frankel

Autres informations / 22.10.2012

Prix de conde (gr3) : morandi fait mieux que "cirrus" et frankel

Respectivement

gagnants des Queen Anne Stakes (Gr1) par onze longueurs et du Prix Ganay (Gr1)

par huit longueurs, Frankel (Galileo) et Cirrus des Aigles (Even Top) ont vu

leurs écarts gigantesques réalisés dans des Groupes être battus par Morandi

(Holy Roman Emperor) dans le Prix de Condé (Gr3). Le pensionnaire de

Jean-Claude Rouget s’est totalement baladé et a laissé son plus proche rival,

Onedargent (Kendargent) à douze longueurs. Cet écart inhabituel à ce niveau

s’explique par le terrain, très lourd dimanche à Longchamp, et aussi par le

fait que Morandi était le seul cheval ayant fait ses preuves à bon niveau avec

l’anglais Luhaif (Cape Cross), qui ne possède pas, lui, d’aptitude au terrain

très lourd. Face à seulement six adversaires dont quatre qui sont encore

maidens, Morandi ne pouvait que laisser une grosse impression si le terrain ne

le dérangeait pas. Il avait montré que le tracé de Longchamp n’était pas une

difficulté, puisqu’il était venu le mois dernier enlever une petite

"E" très facilement au bois de Boulogne. Après ce succès qui a été

l’un des plus faciles dans les Groupes qu’il a remportés, Jean-Claude Rouget

commentait : « Morandi prend de la maturité et n’a pas "pris dur"

aujourd’hui. Il a facilement fait ce terrain particulier. Il faut battre le fer

tant qu’il est chaud et s’il est bien, il courra le Critérium de Saint-Cloud. »

Grégory Benoist découvrait Morandi en compétition et, au micro du cheval

émetteur, il a déclaré : « J’avais l’impression d’aller vite dans la ligne

droite par rapport au terrain d’aujourd’hui. Mais je ne l’ai pas trop relâché,

pour qu’il travaille jusqu’au bout. Morandi a beaucoup de vitesse et beaucoup

de puissance. Il possède un mental d’acier. » L’aptitude au terrain, Morandi la

tient certainement de sa mère, Vezina, qui est par Bering. Mais il ne faut pas

oublier trop vite que Morandi a réussi à gagner en bon terrain sur 1.400m.

ONEDARGENT

DEJA PLACE DE GROUPE

Cinquième

au prix d’un bon effort final, en retrait, pour ses débuts qu'il a effectués à

Saint-Cloud, le 11 octobre, Onedargent a été supplémenté ici. Une bonne idée,

car il a facilement réglé le peloton, du moins ceux qui étaient encore dans le

coup pour jouer une place sur le podium. Son entraîneur, Jean-Paul Gallorini,

nous a raconté : « Il court très bien. Ce n'est que sa deuxième sortie. Je dois

féliciter son propriétaire, Guy Pariente, qui a eu l'idée de le supplémenter.

Ce n'était pas une idée farfelue. Je lui avais dit : "Faites-vous plaisir,

car il peut le faire. »