Prix de la chapelle (f) : intimhir, l’aptitude et le mental

Autres informations / 18.10.2012

Prix de la chapelle (f) : intimhir, l’aptitude et le mental

Il faudra

se rappeler d’un élément capital quand il sera de nouveau question du Prix de

la Chapelle (F) l'an prochain : l’état du terrain, plus que lourd. Dans ces

conditions, les écarts à l’arrivée se sont accumulés, témoignant de l’aptitude,

ou pas, de ces inédites aux pistes extrêmes. À ce petit jeu, les pouliches qui

ont patienté et sont venues à l’extérieur de la piste ont joué les premiers

rôles. Intimhir (Muhtathir) et Princesse

Fiona

(Malinas) se sont suivies pendant le parcours. La pensionnaire de Freddy Head a

quelque peu pris de vitesse sa rivale au moment de l’accélération. Princesse

Fiona a bien réagi, revenant sur la future lauréate, mais Intimhir avait fait

l’écart et a gagné sûrement. Freddy Head a analysé : « Elle a surtout une

grosse aptitude aux terrains lourds. Mais elle a aussi fait beaucoup de progrès

depuis cet été. Elle doit avoir un peu de qualité pour faire ce qu’elle réalise

aujourd’hui. Et puis en France, mieux vaut avoir des chevaux de terrain lourd !

Elle est mieux dans sa tête que ses soeurs, qui étaient compliquées… »

UNE

GRANDE SOUCHE ALLEMANDE

Freddy

Head connaît bien la famille d’Intimhir, car il entraînait donc deux de ses

soeurs, Sahitas (Lomitas), deuxième du Prix de la Cascade (F) en débutant, et

Lombatina (King’s Best), gagnante pour ses premiers pas sur 1.200m et qui avait

plus de vitesse, mais aussi beaucoup plus de caractère que sa petite soeur.

L’écurie Wertheimer avait acheté Sahel (Monsun) à l’amiable, aux ventes

d’élevage Arqana de décembre 2003. C’est une propre soeur de Schiaparelli,

Samum et Salve Regina, tous lauréats de Grs1. Sahel a aussi donné Sortilège

(Tiger Hill), gagnante de l’étape du Défi du Galop de Strasbourg cette année,

et troisième de la Coupe (Gr3).