Prix heros xii (gr3) : net lovely, premiere dame d’auteuil

Autres informations / 15.10.2012

Prix heros xii (gr3) : net lovely, premiere dame d’auteuil

Dernière

préparatoire au Prix La Haye Jousselin 

(Gr1), le Prix Héros XII  (Gr3) a

livré un verdict réconfortant, quant à sa lauréate, par rapport à quelques-uns

des autres tremplins vers les Groupes du Week-end International de l’Obstacle.

C’est en effet la petite championne Net Lovely (Network) qui s’est imposée au

courage, grâce à une brillante accélération. Une accélération que seuls les

chevaux d’exception sont capables de produire sur un terrain si profond. Après

avoir longuement patienté, Net Lovely s’est rapprochée sur la piste extérieure,

librement. Dans le dernier tournant, elle était au canter. Mais ce n’est qu’à

quatrev-ingts mètres du but qu’elle a placé son changement de vitesse, prenant

le meilleur sous les applaudissements du public. Son compagnon d’entraînement

et tenant du titre, Rhialco (Dom Alco), est quant à lui tombé au petit open

ditch, un obstacle qu’il n’apprécie pas. De fait, il avait déjà chuté à cette

difficulté, dans le Prix Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3). Et l’issue avait

été similaire puisque Net Lovely s’était déjà imposée. Malheureusement, le

cheval de Pierre Coveliers s’est relevé avec une fracture du chanfrein, ce qui

compromet son programme automnal. Son entraîneur, Emmanuel Clayeux, peut

néanmoins rêver avec Net Lovely. Elle enlève sa treizième course en vingt-sept

sorties et son quatrième Groupe. Les longues distances, elle aime cela, le

terrain lourd ne la dérange pas. On peut penser qu’elle est bien le leader des

steeple-chasers d’âge, ce qu’elle va tenter de prouver dans le Gr1 du 4

novembre. Coéleveur et copropriétaire de la jument, avec Patrick Joubert, Paul

Couderc nous a confié : « Je suis vraiment content pour Net Lovely. Elle avait

fait une bonne course de rentrée en haies, où elle avait prouvé qu’elle avait

envie d’y aller. Lors du Grand Steeple, elle est venue trop vite au rail ditch,

où elle a chuté. Si elle avait été moins vite sur cet obstacle, elle n’aurait

pas été loin du compte. Elle a un mental exceptionnel et c’est ce qui fait la

différence. Elle s’adapte à tous les terrains et, suivant sa récupération, elle

sera au départ du Prix La Haye Jousselin. » Un Grand Steeple d’automne où elle

s’annonce difficile à prendre.

SADLER’SFLAURE

MONTE EN PUISSANCE

Lauréat

du Prix Rigoletto (L) au printemps, Sadler’sflaure (Ballingarry) monte en

puissance au fil de ses sorties. Sur ce terrain et pour une première face à une

opposition aussi riche, le protégé de Christophe Aubert s’est remarquablement

défendu et, s’il tient les 5.500m imposés, il pourrait être dangereux dans

"La Haye Jousselin".

UNE

MARGE DE PROGRESSION POUR KOTKIEGLOTE

Kotkieglote

(Poliglote) avait fait une excellente rentrée en haies. Sa course dans ce Prix

Héros XII est satisfaisante car elle n’a jamais rien lâché face à Net Lovely et

Sadler’sflaure. Assez appliquée sur les obstacles, elle a prouvé qu’elle

pourrait faire de grandes choses à l’avenir, sur le steeple d’Auteuil. Mais

elle est encore un peu tendre. Son mentor, Jean-Paul Gallorini, nous a confié :

« Kotkieglote fait une bonne rentrée sur le steeple. Il ne faut pas oublier

qu'elle n'a que 5ans. Courir contre de tels chevaux dans un tel terrain n'est

pas une chose évidente. Mais elle le fait aujourd'hui très bien, et je pense

qu'il lui reste une marge de progression. »

SHANNON

ROCK, VICTIME DE SES SAUTS

Fautif à

la rivière des tribunes et visiblement pas très à l’aise sur cette piste

lourde, Shannon Rock (Turgeon) n’a pu finir que sixième, derrière Pistolet

Rouge (Polish Summer) et Parigny (Tagula). Entraîneur du cheval de la famille

Devin, Jean-Paul Gallorini nous a déclaré : « Shannon Rock s'est retrouvé isolé

au saut de la rivière des tribunes et a fait pile. Ensuite, ce sont fautes sur

fautes qui se sont enchaînées. On ne peut gagner une course lorsque le cheval

saute aussi mal. C'est à revoir. » Héros du Prix des Drags (Gr2) au printemps,

Lagunak  (Mansonnien) est tombé au rail

ditch, alors qu’il était encore en course.

UNE

SOUCHE "VUILLARD"

Élevée

par Paul Couderc, en association avec Patrick Joubert, Net Lovely appartient à

une souche "Vuillard". Sa deuxième mère, Line Girl (Olmeto), a été

une championne sur le cross, discipline dans laquelle elle a enlevé ses sept

victoires. Elle a également terminé troisième du Grand Cross de Pau (L). Au

haras, Line Girl a donné Line Love (Kadalko), quatrième elle aussi de la Grande

Course de Haies paloise et gagnante de ses cinq courses sur le cross. Comme

souvent, les juments de cross font de bonnes mères de sauteurs. C'est le cas

avec Net Lovely. Mère de Net Lovely, Line Lovely (Mansonnien) est restée

inédite. Pour le moment, trois de ses produits ont couru et les trois ont

gagné.