Prix orcada (gr3) : lucky six dans le grand bain

Autres informations / 14.10.2012

Prix orcada (gr3) : lucky six dans le grand bain

Dernière

préparatoire au Prix Maurice Gillois (Gr1), le Prix Orcada (Gr3) sera marqué

par la première tentative de Lucky Six (Martaline) face aux meilleurs de sa

génération. Lors de son dernier succès, dans le Prix Gelas, Guillaume Macaire

avait bien résumé le cas “Lucky Six” : « Il faut gérer ses problèmes, mais,

s’il n’en a pas, il fera un poulain pour le Gillois. » Ce grand poulain gris,

qui est invaincu en deux sorties sur le steeple, n’a pas été spécialement

impressionnant dans la phase finale du Prix Gelas, mais cette grande carcasse

avait sans doute besoin de compétition. De plus, le terrain lourd sur lequel il

va évoluer dimanche devrait lui convenir. Lucky Six doit montrer dans ce Prix

Orcada qu’il peut regarder les meilleurs droit dans les yeux, s’il veut

s’aligner dans le Prix Maurice Gillois avec une bonne chance. Guillaume Macaire

est plutôt bien armé dans cette préparatoire, puisqu’il sellera également

Michto (Balko), adepte des pistes pénibles, et Fago, un autre fils de Balko. Le

poulain de la famille Détré s’est promené dans le Prix La Périchole (Gr3), avant

d’aller gagner une petite course de haies à Vittel, cet été, pour s’entretenir.

Compte tenu de son expérience sur le steeple, c’est la base logique de la

course. Quant à Fago, il semble un peu en dessous des deux autres en classe

pure.

TEEJAY

FLYING ET SAINT PALOIS SE RETROUVENT

Les deux

premiers du Prix Ferdinand Dufaure (Gr1) seront également présents dimanche.

Teejay Flying (Tiger Groom) avait devancé Saint Palois (Saint des Saints), qui

avait jusqu’alors dominé sa génération, mais qui avait aussi débuté son année

tôt, à Pau. Les deux ont effectué leur rentrée. Teejay Flying a visiblement

manqué de compétition sur les haies du Prix Melanos (L), après s’être montré

brillant en début de parcours. Saint Palois a été dominé en steeple, dans le

Prix Edmond Barrachin (Gr3), par Utopie des Bordes (Antarctique), qui courait à

six jours d’intervalle et sera aussi au départ de ce Prix Orcada, et Ucello

Conti (Martaline), qui avait, lui, une course de rentrée, en plat, dans les

jambes. Ces deux steeple-chasers devraient monter en puissance en vue du Prix

Maurice Gillois.

FARLOW

DES MOTTES, UN SPECIALISTE DU TERRAIN LOURD

Le

terrain pénible sera évidemment un point à prendre en considération. Farlow des

Mottes (Maresca Sorrento) va adorer cela. François Nicolle a pris soin de lui

faire effectuer une course de rentrée à Dax. Bien que manquant de travail, le

poulain a pris la deuxième place derrière Utopia Dream (Princeton), un autre

élément estimé de l’écurie et qui vient de gagner à Auteuil. Farlow des Mottes

a réussi un bon premier semestre, en dépit du fait qu’il n’était pas encore

mature, nous a encore confié le professionnel royannais. Il a le bon profil

pour créer une petite surprise dans cette épreuve. La course est d’ailleurs

plus ouverte qu’il y paraît.  De Vous à

moi (Sinndar), un vrai "diesel", va apprécier l’état de la piste,

Mazuelo (Poliglote) devrait profiter de sa condition avancée, après deux

courses sur les haies, alors que Puerto Chico (Saint des Saints) avait

"fait un truc" dans le Prix La Périchole (Gr3), après une faute

sérieuse au gros open-ditch.