Qatar prix daniel wildenstein (gr2) : zinabaa transforme la pluie en or

Autres informations / 07.10.2012

Qatar prix daniel wildenstein (gr2) : zinabaa transforme la pluie en or

La pluie

tombée ces derniers jours sur Longchamp a fait grandir les chances de Zinabaa

(Anabaa Blue) dans le Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2). Même si, avec l’âge,

il demeure capable de réaliser de bonnes performances en bon terrain, il se

surpasse en terrain très souple. Les dieux en ont "remis une couche"

et les averses ont refait leur apparition, juste avant le départ du

"Daniel Wildenstein". Comme un signe. Zinabaa en a profité pour

décrocher son troisième Groupe, après ses succès dans les Prix du Muguet (Gr2)

et Quincey (Gr3), alors qu’il effectuait ici sa rentrée. Dès le départ, avec

son numéro 2 dans les stalles, il a pu prendre une bonne place, galopant en

troisième position, le long de la corde. Son jockey, Gérald Mossé, n’a pas

bougé jusqu’à l’entrée de la ligne droite, profitant de l’allure imprimée par

Highland Knight (Night Shift). À cinq cents mètres du poteau, Dux Scholar

(Oasis Dream) a pris du champ sur ses rivaux, s’étendant dans une très belle

action. Le pensionnaire d’Arslangirey Shavuyev a fait illusion pour la

victoire. Mais Zinabaa était lancé à sa poursuite et il lui a pris sûrement

l’avantage, à cent cinquante mètres, pour le dominer assez facilement. «

Aujourd’hui, Zinabaa me fait un beau cadeau, nous a dit Michel Macé, entraîneur

du cheval. On savait qu’avec le lourd, il serait avantagé. D’autant plus qu’il

court bien frais. Après le Prix du Chemin de Fer du Nord (Gr3), on l’avait

trouvé un peu émoussé. Il a repris de la fraîcheur. Il n’a pas trop de

programme, il va participer au Prix Perth suivant sa récupération. Ensuite, sa

saison devrait être terminée puisqu’il ne voyage pas très bien. »

MICHEL

MACE STORY

Michel

Macé a remporté tous ses Groupes avec Zinabaa. Le professionnel normand possède

une belle histoire. Michel Macé est un ancien jockey de plat qui a beaucoup

monté pour Dominique Sepulchre. Il a arrêté sa carrière d’entraîneur public en

2007 et a travaillé deux ans dans une usine. Il attendait une formation en

menuiserie quand il a vu une annonce indiquant que Jean-Philippe Dubois

cherchait un entraîneur en province. Il entraîne désormais une quinzaine de

chevaux à Aunou-sur-Orne, entre Argentan et Alençon.

DECOUVERTE

PAYANTE POUR GERALD MOSSE

Habituel

partenaire de Zinabaa, Yannick Letondeur a cédé sa place à Gérald Mossé dans ce

Gr2. Ce dernier a confié au micro du cheval émetteur : « Je le découvrais.

Aujourd'hui, la piste est très souple, et il a une vraie aptitude aux terrains

lourds. La course a été très sélective, et dans la descente, ils allaient trop

vite pour nous. Je l'ai repris pour qu'il respire bien. Dans la ligne droite,

il avait les autres en ligne de mire et il avait envie d'y aller. Il a été

chercher Dux Scholar courageusement. »

DUX

SCHOLAR CONFIRME SON TALENT A PARIS

Dux

Scholar a montré des moyens sur la scène internationale ces derniers mois. Il

les a confirmés à Longchamp, où il est tombé sur un cheval endurci, habitué aux

pistes souples. Il recevait un kilo de Zinabaa et l’écart n’est pas important

entre les deux premiers. Dux Scholar ne finira pas son année sans enlever un

Groupe.

EVAPORATION

TERMINE FORT POUR SA REAPPARITION

Absente

depuis sa troisième place dans le Prix du Chemin de Fer du Nord, comme Zinabaa,

Évaporation (Red Ransom) a réussi une probante rentrée. Mal partie pourtant, la

jument de l’écurie Wertheimer & Frère a galopé en dernière position. Son

cavalier, Olivier Peslier, a fait mouvement seulement au pavillon, en pleine

piste. Comme à son habitude, Évaporation a terminé très fort pour prendre la

troisième place. Carlos Laffon-Parias, entraîneur d’Évaporation, nous a déclaré

: « Elle m’a vraiment étonné aujourd’hui en concluant troisième. Elle court

très bien et cette épreuve va l’avoir avancée en vue du Prix Perth. » Sarkiyla

(Oasis Dream) a bien conclu pour finir quatrième, après avoir été prise de

vitesse. En revanche, le lauréat de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1),

Lucayan (Turtle Bowl) n’a jamais donné d’espoirs à ses preneurs.

ZINABAA

MET EN LUMIERE ANABAA BLUE

Zinabaa

met aussi en lumière son père, Anabaa blue. Ce lauréat de "Jockey

Club" (Gr1), issu d’une sœur de la grande Urban Sea, a donné dès sa

première année de production Spirit One, lauréat de l’Arlington Million  (Gr1). C’est pour le moment le seul gagnant

de Gr1 de l’étalon, mais il a produit un grand nombre de vainqueurs black type,

et Zinabaa est pour le moment, après Spirit One, son produit le plus titré.

Zigrala (Linamix), la mère de Zinabaa, a gagné son unique course le jour de ses

débuts, à 2ans, sur 1.200m. Zinabaa est son deuxième produit, le premier, Ocean

Charm (Ocean of Wisdom), s’est placé en plat et en haies à petit niveau. La

deuxième mère de Zinabaa, Zigreen (Zino), a remporté le Prix Coronation (L) et

a pris la troisième place du Prix d’Aumale (Gr3). C’est la souche de Precision ex

Anabar (Anabaa), lauréat du Hong Kong Cup (Gr1), et d’Atlantic Air

(Kaldounévées), gagnant du Grand Prix de Vichy et du Prix Gontaut-Biron (Grs3).