Qatar prix de la foret (gr1) : gordon lord byron ou la belle histoire de tom hogan

Autres informations / 09.10.2012

Qatar prix de la foret (gr1) : gordon lord byron ou la belle histoire de tom hogan

C’est la

belle histoire de ce Qatar Prix de la Forêt (Gr1). Entraîneur d’une quinzaine

de chevaux en Irlande, à Tipperary, Tom Hogan est venu à Longchamp, il a vu et

il a vaincu. Il a enlevé son premier Gr1 en plat dans la "Forêt",

grâce à son pensionnaire Gordon Lord Byron (Byron). Mais tout le mérite revient

à William Buick, le jockey de Gordon Lord Byron, comme Tom Hogan l’a rappelé :

« Il fallait oser le supplémenter et je suis content de l'avoir fait ! Je donne

tout le crédit de cette victoire à son jockey, William Buick, car c'est lui qui

m'a suggéré de l'engager dans le Prix de la Forêt. Il voyait parfaitement

Gordon Lord Byron s'imposer ici. » Jusqu’à ce dimanche, le fils de Byron

n’avait pas remporté la moindre course de Groupe. Mais le lot de ce Prix de la

Forêt 2012 était accessible. Et Gordon Lord Byron va dans tous les terrains.

Dès lors, avec une course rythmée, il a pu revenir sur Penitent (Kyllachy),

lequel avait pris le relais de l’animateur Lethal Force (Dark Angel). Pour

finir, Gordon Lord Byron a décroché Penitent, s’imposant sûrement.

Régulièrement à l’honneur en obstacle, Tom Hogan était ravi devant la nuée de

journalistes qui l’attendaient, après son succès, dans le temple du plat

français. Il nous a déclaré : « Maintenant, il se dirigera peut-être vers

Hongkong et reviendra, pourquoi pas, l'année prochaine, ici, à Longchamp. J'ai

pour ainsi dire 100 % de réussite à Longchamp. Aujourd'hui, c’était la première

fois que j'y venais ! » Impliqué dans le programme de Gordon Lord Byron,

William Buick nous a confié : « C'est fantastique de gagner le jour de “l'Arc

de Triomphe”. C'est un cheval que j'aime beaucoup et que j'imaginais

parfaitement dans cette épreuve. Ça me réconforte un peu de ma déception dans

l'“Arc”. Mais bon, à chaque fois que je viens en France, je gagne ! Donc, c'est

merveilleux ! »

PENITENT,

DEUXIÈME SUR SA FORME

En

grande forme cet automne, Penitent en a profité pour conclure deuxième de la

"Forêt", après avoir fait illusion pour la victoire. Entraîneur du

cheval, David O’Meara nous a déclaré : « Le cheval court très bien, il est très

dur et courir à neuf jours ne l’a pas dérangé. Il avait été impressionnant dans

les Joël Stakes (Gr3) à Newmarket, où il a gagné seul avec l’appui du rail. On

espère revenir l’an prochain tenter notre chance. »

LA FIN

DE COURSE TRANCHANTE DE KENDAM

Contrainte

de patienter, du fait de son numéro onze dans les stalles, Kendam (Kendargent)

a transpercé le peloton pour venir prendre la troisième place, réalisant la

meilleure performance de sa carrière. Entraîneur de la pouliche, Henri-Alex

Pantall nous a déclaré : « Kendam est une petite pouliche, mais elle a un coeur

gros comme elle. Malgré un départ raté, elle a eu les ressources pour refaire

le champ de course. En terrain souple, elle est capable de se transcender.

C'est une championne. » Propriétaire-éleveur de Kendam, Guy Pariente était au

bord des larmes lorsqu’il nous a déclaré : « C'est un plaisir fou. C'est tout

bonnement incroyable. C'est dommage qu'elle soit mal sortie des boîtes de

départ, sinon je pense qu'elle n'aurait pas été loin du tout. Elle va gagner

son Gr1. » Kendam devrait courir lors du British Champions Day à Ascot.

LE NEVEU

DE CHEYENNE STAR

Gordon

Lord Byron est le neveu de Cheyenne Star (Mujahid), double gagnant de Gr3 sur

1.400m et 1.600m, et dont il a hérité la vitesse. Mère de Gordon Lord Byron,

Boa Estrela (Intikhab) n’a pas couru. Le vainqueur appartient à la famille de

Stanott, deuxième du Premio Vittorio di Capua (Gr1).