Qatar prix de l'abbaye de longchamp (gr1) : wizz kid, seule contre tous, mais tous derrière

Autres informations / 09.10.2012

Qatar prix de l'abbaye de longchamp (gr1) : wizz kid, seule contre tous, mais tous derrière

Seul

cheval entraîné en France au départ du Qatar Prix de l’Abbaye de Longchamp

(Gr1), Wizz Kid (Whipper) a réussi à terrasser l’opposition britannique. Un

petit exploit qui permet à l’“Abbaye” de redevenir française après le succès de

Marchand d’Or (Marchand de Sable) en 2008. Pourtant, à mi-parcours, Wizz Kid

était encore loin alors qu’en tête, Hamish Mcgonagall (Namid) et le favori,

Mayson (Invincible Spirit), avaient bien la course en main. Prise de vitesse,

Wizz Kid a pris son bol d’air et est venue dominer tout à la fin Mayson qui

venait de prendre la mesure d'Hamish Mcgonagall, l’un des animateurs de l’épreuve.

À 4ans, Wizz Kid remporte son premier Gr1 et c’est mérité, car elle n’a pas

toujours été très heureuse lors de ses expédition à l’étranger, comme le

rappelait son entraîneur, Robert Collet : « Souvent, à l’étranger, cela s'est

mal passé. Elle a parfois suivi des "morts" ou s’est retrouvée gênée.

Ici, elle répète son excellente victoire du début d’année dans le Prix du

Gros-Chêne à Chantilly. Elle aime ce genre de courses qui vont très vite. Elle

est toujours débordée en début d'épreuve puis revient ensuite sur les autres. À

la sortie des stalles, je n'étais pas inquiet du fait qu'elle était un peu

prise de vitesse. À cette allure-là, je savais qu'elle allait les revoir,

surtout dans ce terrain qui, je pense, nous a avantagés. Aujourd’hui, nous lui avions

mis les oeillères australiennes car c'est son dernier Gr1 à courir cette

saison. Tous ces petits détails ont pu faire la différence aujourd’hui. » A

priori, Wizz Kid pourrait devenir poulinière l’an prochain, même si Robert

Collet « est d’accord pour la garder une année de plus ! » Si elle est revue en

piste cette année, ce sera à Ascot lors du Champions Day, dans un Gr2 où elle

n’aurait pas de pénalité de poids suite à sa victoire de dimanche.

UN GRAND

SUCCÈS POUR BALLYLINCH

Wizz Kid

a été élevée en Irlande, à Ballylinch Stud, qui hébergeait à l’époque son père,

Whipper, aujourd’hui au haras du Mezeray. John O’Connor, manager du célèbre

haras irlandais, nous a raconté : « Wizz Kid apporte une première victoire de

Gr1 à Whipper, après les places à ce niveau de Royal Bench et de Wizz Kid

aussi. La mère de Wizz Kid, Lidanski est encore au haras. Son père est Soviet

Star qui est également étalon à Ballylinch. Wizz Kid a été placée chez Robert

Collet, car nous aimons mettre les chevaux chez un entraîneur qui connaît la

famille. Et Robert Collet a entraîné Whipper et il a été d’un grand soutien à

cet étalon pour ses débuts. »

DU CÔTÉ

DES BATTUS

Le

terrain très souple est une aubaine pour Mayson qui avait pulvérisé

l’opposition dans le July Cup à Newmarket July. Plus revu depuis le 14 juillet,

il a perdu un peu de temps au départ avant de rapidement recoller à Hamish

Mcgonagall. À l’issue d’une vive lutte avec ce dernier, il en a pris la mesure

mais n’a rien pu faire quand Wizz Kid lui est tombée dessus. Son entraîneur,

Richard Fahey, a expliqué : « Mayson a raté son départ, c'est vrai, mais

ensuite, il a tout donné. Il fait une très bonne course comme à son habitude.

C'est un cheval qui va dans tous les terrains et il n'a pas été gêné par la

piste aujourd'hui. Nous allons en discuter mais il pourrait courir à Ascot,

dans l'épreuve pour sprinteurs. » Troisième des Nunthorpe Stakes, Hamish

Mcgonagaal a fourni une performance équivalente et prend une nouvelle place sur

le podium. Son entraîneur, Tim Easterby, a dit :« C'est une superstar ! Il va

dans tous les terrains, mais les pistes souples ne le dérangent pas. Il court

très bien, mais Wizz Kid était trop forte aujourd'hui. Il va en rester là cette

année, et nous reviendrons courir cette épreuve l'an prochain. » Ballesteros

(Tomba) a fait parler son aptitude aux pistes assouplies pour obtenir la

quatrième place. Ce cheval vient des handicaps et c’était son premier essai au

niveau Gr1. Il a fait plaisir à Brian Meehan : « Ballesteros a fait une très

bonne course. C'est un cheval qui apprécie particulièrement le terrain souple

et il a pu placer sa pointe de vitesse. Elle n'est pas très longue alors son

jockey a dû patienter le plus possible et pendant ce temps-là, l'écart a été

fait. Nous ne savons pas encore ce qu'il va faire ensuite, il faut que nous en

parlions avec ses propriétaires. Mais pour un premier essai à ce niveau, c'est

un très bon résultat »

LA

VITESSE DANS LES GÈNES

Élevée

par Ballylinch Stud, Wizz Kid est le premier produit de Lidanski (Soviet Star),

une sprinteuse qui a montré suffisamment de qualité pour prendre la deuxième

place d’une Listed sur 1.200m à Leopardstown. Cette dernière a mis au monde en

2009 un fils de Lawman, autre étalon de Ballylinch. Ce produit, Mustaheel, est

déjà vainqueur de Listed et double placé de Gr3. Actuellement, Whipper, père de

Wizz Kid, est étalon au haras du Mezeray. Lidanna (Nicholas), la deuxième mère

de Wizz Kid, est une double lauréate de Gr3 en Irlande. Elle a remporté les

Greenland Stakes sur 1.200m au Curragh et les Ballyogan Stakes sur 1.000m à

Leopardstown. Lidanna est une sœur utérine de Shapely Star (Rusticaro), une

double gagnante de Listed en République Tchèque, dont les 1.000 Guinées

locales.

GÉRALD

MOSSÉ TOUCHE ENFIN L’“ABBAYE”

Des sept

Grs1 courus le week-end de l'“Arc”, le Prix de l’Abbaye de Longchamp était le

seul qui manquait à Gérald Mossé. Cette ligne s’ajoute à son riche palmarès et

c’est un jockey ému qui a raconté : « C’est ma première victoire dans

l’“Abbaye” et c’est vraiment émouvant. Cela faisait vingt-cinq ans que

j'essayais de la gagner ! Wizz Kid est la plus petite des juments, mais c'est

elle qui a le plus gros coeur. Elle a toujours montré de belles valeurs tout au

long de la saison. Aujourd'hui, elle avait les peaux de moutons dans le but de

la canaliser. Nous avons été pris de vitesse en partant. Elle a eu du mal à se

mettre en route, puis, une fois enclenchée, tout s'est formidablement bien

passé. Dans un tel terrain je savais que ceux qui étaient partis trop vite

allaient revenir à moi. Mais l’accélération de Wizz Kid m’a vraiment surpris. »