Qatar prix du cadran (gr1) : la curiosite nikita du berlais

Autres informations / 05.10.2012

Qatar prix du cadran (gr1) : la curiosite nikita du berlais

Ces

dernières années, les épreuves de fond ont surtout souri à des chevaux venant

des courses à handicap. On se souvient notamment de Gentoo (Loup Solitaire),

vainqueur du Qatar Prix du Cadran en 2010 et du Prix Royal-Oak (Grs1) quelques

semaines plus tard. Mais il ne faut pas oublier que cette catégorie de course a

aussi souvent souri à des chevaux d’obstacle, à l’instar du tenant du titre du

"Cadran", Kasbah Bliss (Kahyasi), ou encore Rite of Passage (Giant’s

Causeway), troisième d’un Gr1 à Cheltenham avant de remporter le Gold Cup

d’Ascot. On peut aussi citer dans ce registre Nononito (Nikos), qui a fait,

lui, le chemin inverse, remportant ce Prix du Cadran (Gr1), après avoir pris la

troisième place du Gold Cup d’Ascot, avant de se placer au plus haut niveau à

Auteuil. Cette année, c’est une championne d’Auteuil qui vient se tester à

Longchamp, pour préparer le Grand Prix d’Automne (Gr1). Nikita du Berlais

(Poliglote) est le meilleur cheval de haies français du moment. En dix courses,

elle a triomphé huit fois, dont trois succès au niveau Groupe. La championne de

Robert Collet tente une aventure hors du commun car elle n’a encore jamais

couru en plat, mais son mentor estime qu’elle a suffisamment de classe de plat

pour bien faire dans cette épreuve.

LES

BRITANNIQUES EN FORCE

Sur les

onze candidats à ce Gr1, trois viennent des Îles britanniques. Colour Vision

(Rainbow Quest) est sans doute le meilleur des trois. C’est lui qui a remporté

le Gold Cup d’Ascot cette année et il a les moyens de réaliser ce doublé Gold

Cup & "Cadran", qui n’est pas si évident. Le dernier à avoir

triomphé dans ces deux courses est Westerner (Danehill), vainqueur à Longchamp

en 2003 et 2004 et à Ascot en 2005. L’irlandais Saddler’s Rock (Sadler’s Wells)

peut lui donner une bonne réplique, lui qui a triomphé dans le Goodwood Cup

(Gr2) cette année. Le protégé de John Oxx a fini troisième du Gold Cup cette

année et entend bien prendre sa revanche. Côté français, la meilleure chance

sur le "papier" est Miss Lago (Encosta de Lago), qui reste sur une

deuxième place dans le Qatar Prix Gladiateur (Gr3), mais la meilleure valeur

est Vadamar (Dalakhani), qui ne s’est toujours pas imposé depuis qu’il s’est

spécialisé sur la distance.