Red shot touche au but

Autres informations / 19.10.2012

Red shot touche au but

Pour sa cinquième sortie, Red Shot (Gentlewave) a visé juste dans le Prix de Barbizon (F) qu’elle a dominé de la tête et des épaules. Vite en tête, elle a bien repoussé l’attaque de Modestie (Nayef) qui a dû finalement se résigner à prendre la deuxième place. Ce succès dans un maiden, Red Shot tournait autour. Elle restait sur deux deuxièmes places au niveau F et G, dont la dernière dans le Prix Le Pompier au Sables-d’Olonne où elle n’a été devancée que par Florestan (King’s Best), un pensionnaire d’André Fabre. Son jockey, Fabrice Veron, a expliqué après la course : « En dernier lieu, elle était partie mollement. Alors, cette fois, je l’ai mise à son travail et elle est même trop bien sortie de sa stalle. Une fois devant, j’avais peur qu’elle en fasse de trop. Mais elle s’est bien posée et elle n’a fait que repartir à chacune de ses sollicitations dans la ligne droite. » Deuxième, Modestie progresse. Elle avait débuté dans le Prix de Toutevoie (F), à Chantilly, couru sur une piste très souple qui avait pu dérouter beaucoup de débutantes. Sa prestation à Craon, où elle était cinquième, n’était pas si mauvaise, d’autant que le profil de Craon reste particulier.Rachetée 11.000 € en octobre 2011, Red Shot a été élevée au haras du Petit Tellier. Sa mère, Red Kiss (Fasliyev) s’est placée de Listed et Red Shot est son deuxième produit après El Casco (Sabiango), gagnant en juillet à Deauville. Cette famille remonte à Alte Zeit, troisième mère de Red Shot, championne allemande qui a gagné le "Diane" et le 1.000 Guinées outre-Rhin.