Bhoumtang, sur sa classe

Autres informations / 08.11.2012

Bhoumtang, sur sa classe

Quatrième du Prix Finot (L), Bhoumtang (Oscar) avait déçu ensuite. En changeant d’hippodrome, il n’a pas fait dans le détail en l’emportant par sept longueurs, sans forcer. Et le pensionnaire de Jehan Bertran de Balanda s’est certainement imposé plus sur sa classe que sur sa précocité. De fait, c’est un grand poulain qui a encore besoin de temps, avant de montrer tout ce dont il est capable. Reste que son succès de mercredi a été vraiment plaisant. Lorsqu’il a pris le meilleur sur le tapis roulant de la corde, entre les deux dernières difficultés, il a déposé Kenadam (Irish Wells), lequel a fait illusion entre les deux dernières haies et un Temps pour Tout (Robin des Champs). « On s’était mis d’accord avec Jacques [Ricou, jockey de Bhoumtang, ndlr] pour le monter calmement, nous a dit Jehan Bertran de Balanda. C’est un grand cheval, très tardif. Lors de ses débuts, on avait attendu et il avait bien couru. Ensuite, on l’avait monté plus offensif, mais cela ne s’était pas bien passé. Il reviendra à Auteuil, mais il est tardif. » Bhoumtang est bien né puisqu’il est le neveu de Jean d’Angély (Pelder), gagnant des Prix Morgex (Gr3), Fondeur et Claude le Lorrain (Listeds) et de Diamant de Beaufai (Red Guest), troisième du Prix Léon Olry-Roederer (Gr2).