Breeders’ cup ladies classic (gr1) : royal delta pour un rare double

Autres informations / 02.11.2012

Breeders’ cup ladies classic (gr1) : royal delta pour un rare double

Dans

l’histoire du Breeders’ Cup, seulement Bayakoa, en 1989 et 1990, a réussi à

conserver son titre dans le Breeders’ Cup Ladies Classic (Distaff, Gr1). C’est

ce pari audacieux que relève Royal Delta (Empire Maker), lauréate de l’édition

précédente. Elle est proposée à 9/5, mais, cette fois, les données changent. Le

Breeders’ Cup 2011 avait lieu à Churchill Downs et, cette année, le cadre est

Santa Anita. L’histoire montre qu’en fonction de la côte où se tient le

Breeders’ Cup, les préparatoires à prendre en référence ne sont pas les mêmes.

Royal Delta vient de gagner les Beldame Stakes (Gr1), qui est une bonne

préparatoire quand le Breeders’ Cup se tient dans la moitié est du pays. De

même, alors qu’on la sentait plutôt tenter sa chance dans le

"Classic", le vrai, face aux mâles, elle a choisi ce qui est en

théorie la facilité en s’engageant dans le "Classic" des femelles.

Royal Delta est la femelle de la course, mais certains éléments laissent croire

qu’elle est "prenable" ici.

LA

"LIGNE" DES "LADY’S SECRET" STAKES

Il faut

s’intéresser de près à la "ligne" des Lady’s Secret Stakes (Gr1) –

renommés Zenyatta Stakes –, préparatoire au Ladies Classic qui se court à Santa

Anita. Le 30 septembre, Love and Pride (AP Indy) a facilement remporté ce Gr1,

de bout en bout. Include me Out (Include), également partante ici, était

troisième. Love and Pride avait auparavant battu Royal Delta à Saratoga. La

connaissance du tracé peut permettre à Love and Pride de devancer encore une

fois la grande favorite, même si elle s’élance de la stalle 8 sur 8.

DEUX

INVAINCUES EN LICE

Deux

gagnantes à un an d‘intervalle du Breeders’ Cup Juvenile Fillies (Gr1) sont en

lice. Il s‘agit de My Miss Aurelia (Smart Strike), qui avait gagné de bout en

bout l’an dernier au Breeders’ Cup, et d'Awesome Father (Awesome of Course),

lauréate au Breeders’ Cup en 2010. Malgré leur méconnaissance du site de Santa

Anita, ce sont des prétendantes à la victoire et elles peuvent donner du fil à

retordre à la grande favorite.