Breeders’ cup mile (gr1) : le nouveau defi de moonlight cloud

Autres informations / 03.11.2012

Breeders’ cup mile (gr1) : le nouveau defi de moonlight cloud

 « Freddy Head, créateur d’idoles »,

avions-nous titré au lendemain du succès de Moonlight Cloud (Invincible Spirit)

dans le Prix Maurice de Gheest (Gr1). C’est ce que doivent penser aussi les

Américains, au sujet de l’entraîneur recordman des victoires dans le Breeders’

Cup Mile (Gr1). Après Goldikova (Anabaa), trois fois lauréate de l’épreuve et

troisième l’an dernier pour sa dernière sortie, Freddy Head revient en effet

avec Moonlight Cloud. À 4ans, la pouliche réalise un parcours sans fausse note

: une rentrée victorieuse dans le Prix du Palais Royal (Gr3), un Diamond

Jubilee Stakes (Gr1) d’anthologie, à une encolure seulement de la championne

Black Caviar (Bel Esprit), un succès comme une promenade de santé dans le Prix

Maurice de Gheest, une quatrième place sans avoir pu s’exprimer dans le Prix du

Haras de Fresnay-le-Buffard–Jacques Le Marois (Gr1), et enfin un duel avec

Farhh (Pivotal) qui a marqué les mémoires et a tourné à son avantage dans le

Prix du Moulin de Longchamp (Gr1).

EXCELEBRATION,

LA SENSATION D’ASCOT

Moonlight

Cloud a largement l’étoffe d’une gagnante de Breeders’ Cup Mile. Oui, mais

voilà, Excelebration (Exceed and Excel) effectue également le déplacement. Si

Frankel (Galielo) a attiré tous les regards lors du Champions Day, le succès du

représentant de Coolmore dans les Queen Elizabeth II Stakes (Gr1) n’en était

pas moins impressionnant. Il a littéralement pulvérisé l’opposition, gagnant de

ce que Joseph O’Brien a voulu. Après les Queen Anne Stakes (Gr1), où Frankel

l’avait laissé à onze longueurs et où il avait terminé éprouvé, on aurait pu

craindre que ses combats avec l’ogre l'aient usé. Il n’en est rien. Les deux

courses qu’il a disputées sans Frankel ont livré le même verdict : en l’absence

de l'extraterrestre, Excelebration est bien le meilleur miler européen. Que

peut-il lui arriver samedi ? Pas grand-chose, est-on tenté de répondre.

WISE

DAN, LA TETE D’AFFICHE AMERICAINE

Les

Américains font grand cas de Wise Dan (Wiseman’s Ferry), lauréat de ses trois

dernières sorties. En remportant le Woodbine Mile (Gr1) au Canada, puis les

Shadwell Turf Mile Stakes (Gr1) à Keeneland, il se positionne comme le meilleur

miler américain. Cela sera-t-il suffisant pour battre les européens? Pas

certain. Obviously (Choisir) est son pendant sur la côte Ouest. Lui aussi a

remporté ses trois dernières sorties, mais au niveau un peu inférieur. Il aura

l’avantage de jouer à domicile et de bien faire le profil de l’hippodrome.

Animal Kingdom (Leroidesanimaux) tente un pari en s’engageant dans cette course

après neuf mois d’absence. Le lauréat du Kentucky Derby (Gr1) 2011 avait

souffert d’un problème à une jambe alors qu’il préparait une expédition à

Dubaï. Il risque de manquer de compétition face à de tels adversaires.