Cartier racing awards : une deuxieme couronne consecutive pour le roi frankel

Autres informations / 15.11.2012

Cartier racing awards : une deuxieme couronne consecutive pour le roi frankel

Le crack

Frankel (Galileo) est entré dans l’histoire des Cartier Racing Awards, ce mardi

soir. Les récompenses anglaises, qui existent depuis 1991, n’avaient jamais

couronné, deux années de suite, le même cheval, dans la catégorie "Horse

of the year". Seule Ouija Board (Cape Cross) avait été sacrée deux fois

dans cette catégorie, mais à deux ans d’intervalle, en 2004 et 2006. Frankel,

lui, a repoussé toutes les limites, restant invaincu en quatorze courses, dont

dix Grs1, se rendant au combat sur 2.000m après avoir fait ses preuves sur le

mile, et surtout, appris à se gérer. Sir Henry Cecil, son entraîneur, n’a pu se

rendre au Dorchester Hotel de Londres, où se tenait la cérémonie des

récompenses britanniques. Mais il a tenu à faire passer ce message : « Tout le

monde à Warren Place  [lieu d’entraînement

de Sir Henry Cecil, ndlr] a été enthousiasmé par les exploits de Frankel cette

année. Et tout le monde est fier de la consécration que représente ce second

Cartier Racing Award attribué à mon pensionnaire. Frankel a été un superbe

ambassadeur pour les courses en Angleterre. Il est dans le coeur de beaucoup de

gens. Merci à lui et à toutes les personnes qui ont voté pour lui. » Manager du

Highclere Thoroughbred Racing, Harry Herbert est aussi consultant

"courses" pour Cartier. Il a expliqué à l’issue de la soirée de

récompenses : « Frankel a illuminé nos vies avec ses magnifiques performances

en 2012, comme il l’a fait depuis deux ans. Il est le cheval le plus titré de

l’histoire des Cartier Racing Awards. Sir Henry Cecil pense qu’il n’y a jamais

eu de meilleur cheval de course et ce mardi soir, nous avons célébré les

grandes victoires de Frankel et de ceux qui ont été derrière lui. » Côté

français, nos deux meilleurs représentants sont Cirrus des Aigles (Even Top),

deuxième dans la catégorie des chevaux d’âge et troisième dans la catégorie

reine de "Cheval de l'année", et Saônois (Chichicastenango), deuxième

chez les mâles de 3ans. Rappelons que les Cartier Racing Awards sont le fruit

du vote de journalistes hippiques britanniques, mais aussi de lecteurs du

Racing Post et du Daily Telegraph.

 

LES

CLASSEMENTS COMPLETS DES CARTIER RACING AWARDS

Du reste

des classements, on retiendra que les français sont à leur place.

"Fighting Cirrus" n’a rien pu faire contre Frankel aux Cartier Racing

Awards, comme sur la piste d’Ascot. Camelot (Montjeu) n’a pas battu une grande

opposition, mais son triplé "Guinées, Derby d’Epsom & Derby

d’Irlande" lui a permis d’asseoir sa supériorité sur Saônois

(Chichicastenango) dans l’esprit des votants. Pour le Cartier Racing Award des

sprinters, une fois n’est pas coutume, deux tricolores sont nommés : Wizz Kid

(Whipper) et Moonlight Cloud (Invincible Spirit), également citée chez les

chevaux d’âge. Du côté des 2ans, la logique est respectée, et nous avons deux

pouliches françaises "à l’arrivée" avec Flotilla (Mizzen Mast) et

Silasol (Monsun).