Charles gourdain a plusieurs cordes a son arc

Autres informations / 27.11.2012

Charles gourdain a plusieurs cordes a son arc

Au cours des dernières semaines, l’écurie de Charles Gourdain, basée à Pau, s’est distinguée avec des chevaux aussi différents que Green John (Bernebeau), vainqueur dans une course B à Toulouse, Vulcain du Clos (Monsieur Al Maury), un pur-sang arabe, ou encore Saboum (Robin des Champs), une AQPS spécialisée en steeple. Ces victoires illustrent parfaitement la philosophie de l’entraîneur : « J’aime les chevaux de course au pluriel, et je ne tourne le dos à aucune race ni aucune spécialité. Cette diversification est une opportunité supplémentaire de gagner des courses. »

PUR-SANG, ARABES, "ANGLOS", PLAT, OBSTACLE…

Grâce à cette ouverture d’esprit, Charles Gourdain réalise de nouveau une bonne année 2012. En plat, il s’est mis en évidence avec différentes catégories de chevaux. Chez les Anglo-Arabes, les fers de lance de l’écurie sont une Pontadour (Jebeland Pontadour) de l’élevage Maillot et courant sous les couleurs de la comtesse de Pourtalès, une "Anglo" à 50 % deux fois lauréate cette année, Céphora (Khanjer Joli), élevée par Madame Christian Bellot, et surtout Corality (Regality), élevée par Jean Biraben, qui a gagné le Grand Prix des Pouliches à 12,5 % à Tarbes et qui est donc la meilleure 3ans de sa catégorie. Depuis quelques années, Charles Gourdain entraîne aussi quelques pur-sang arabes. Vulcain du Clos, élevé dans le Limousin par Wiljan Poels, est un 3ans prometteur sur la distance, lauréat de ses deux dernières sorties, dans des terrains lourds et avec 61 kilos sur le dos, alors que Nhir (Kerbella), élevé et propriété de M. Biaudis, s’est classé deuxième du French Arabian Breeders’ Challenge, à Toulouse. Pour le Cheikh Mansoor bin Zayed, il a triomphé à Tarbes avec Aakif (Munjiz). Chez les pur-sang, Green John, élevé par Jean Biraben, ne cesse de progresser, alors que Prince d’Almaty (Miesque’s Son) appartenant à Sisie S.A., société de M. Lebon, propriétaire depuis 37 ans, a remporté à Saint-Cloud l’une des bonnes courses réservées aux gentlemen-riders. Les deux pourraient être revus cet hiver à Cagnes. L’obstacle fait également partie des domaines de compétence de cet entraîneur multicartes, et Zaliapour (Daliapour) s’est encore illustré cette année au niveau des Listeds sous les couleurs d’Arthur Whitehead. Les AQPS Saboum et T’en vas Pas (Assessor) ont mis à l’honneur les couleurs de leur éleveur, la baronne Jean-Pierre de Laitre, installée à côté de Vichy. Cette diversification lui a permis de gagner près de 40 courses cette année pour 17 propriétaires différents.