Kyurem, nouvel espoir pour 2013

Autres informations / 16.11.2012

Kyurem, nouvel espoir pour 2013

« Je pense que l’on va dépenser un peu de sous à la fin février.» À demi-mot, Tony Clout nous a avoué qu’il compte engager Kyurem (Verglas) dans les classiques 2013. Il est vrai que sa pensionnaire a été séduisante dans le Prix Urgence  (B), après avoir laissé des promesses dans le Prix Douve (F). Ce jour-là, au prix d’une accélération fulgurante dans les deux cents derniers mètres, elle avait terminé deuxième de Parle Moi (Montjeu). Jeudi, elle a bénéficié d’un bon parcours, dans le dos de l’animatrice, Gaieté (Kentucky Dynamite), qu’elle a filée jusqu’à mi-ligne droite. Déboîtée à ce moment du parcours, elle a déposé l’opposition, s’étendant dans une belle action pour finir. La grandissime favorite, Balashkova (Montjeu), a déçu, ne faisant pas sa course, après avoir galopé parmi les dernières. Mais cela ne peut ternir la belle victoire de Kyurem, une pouliche de niveau Groupe à qui nous attribuons une JDG Rising star. «Sa performance nous fait plaisir, a ajouté Tony Clout. Elle a toujours très bien travaillé sur le gazon. En dernier lieu, son effort avait été séduisant. Là, elle confirme, elle va passer un bon hiver et nous la verrons à un bon niveau l’an prochain. » Au regard de sa fin de course, Kyurem pourra tenir plus que le mile l’année prochaine.

MADE IN SAUBOUAS

Espoir pour 2013, Kyurem a été repérée par Paul Basquin en Irlande, lors des Orby Sale 2011. Il s’en est porté acquéreur pour 20.000 euros et elle a été débourrée et préentraînée au Saubouas. Elle est ensuite passée aux ventes breeze-up Arqana, en mai 2011, faisant également afficher 20.000 euros. C’est après cette course qu’elle a rejoint les boxes de Tony Clout.

MISS DIXIE, PREVUE POUR L’OBSTACLE, MAIS DOUEE EN PLAT

Miss Dixie (Smadoun) a profité de son métier et de son aptitude au terrain lourd pour prendre la deuxième place, à l’issue d’un courageux effort final, le long des fusains. Entraîneur de Miss Dixie, proposée à 45/1, Antoine Lamotte d’Argy nous a déclaré : « Après ses deux premières courses [deux fois 9e, ndlr], nous avions pensé la dresser sur les obstacles et la préparer pour le Prix d’Essai des Pouliches à Enghien, mais nous nous sommes ravisés. C’est une pouliche qui a un cœur plus gros qu’elle. Le lendemain des courses, elle est toujours "droite dans ses bottes". Ça peut faire une pouliche sympathique pour l’année prochaine. » Gaieté a conservé la troisième place, devant Snow Bell (Kendargent).

LA NIECE D’EPISTOLAIRE ET EPITRE

Kyurem appartient à une bonne souche "Rothschild". Elle est la nièce de deux bons chevaux qui ont défendu les couleurs bleu et or : Épistolaire (Alzao), vainqueur du Grand Prix de Deauville (Gr2) et du "Lys" (Gr3), devenu étalon, et Épitre (Common Grounds), gagnant des Prix Hubert de Chaudenay (Gr2) et de Lutèce (Gr3). Deuxième mère de Kyurem, Épistolienne (Law Society) a terminé deuxième du Prix des Tuileries (L). Génitrice de Kyurem, Épistolière (Alzao) a pris une place à 3ans. Au haras, elle a donné Vivacious Vivienne (Dubai Destination), deuxième de Gr3 à Chester, et Simenon (Marju), cinq fois placé de Groupes en plat, vainqueur de très gros handicaps anglais et troisième de Gr1 sur les claies de Punchestown.