La "der" de formosa joana has

Autres informations / 21.11.2012

La "der" de formosa joana has

Mercredi, l’hippodrome d’Enghien sera le théâtre de la dernière course de la championne Formosa Joana Has (Turgeon), avant de rejoindre le haras, où elle est déjà promise à Poliglote. La fille de Turgeon espère finir sa carrière sportive sur une victoire et un second sacre dans la Grande Course de Haies d’Enghien (Gr3), dont elle est la tenante du titre. Reine d’Enghien l’année dernière, elle y est restée invaincue en sept courses et a remporté le Grand Steeple-Chase (Gr2) et la Grande Course de Haies. Véritable métronome, cela fait maintenant dix-huit mois qu’elle n’est pas sortie du trio de tête en onze tentatives. Deuxième du "Grand Steeple" cette année sur le plateau de Soisy, battue seulement par Tir Au But (Trempolino), le futur vainqueur du Prix Léon Olry-Roederer (Gr2), à Auteuil, Formosa Joana Has a toutes les cartes en main pour sortir par la grande porte. En trente-trois courses, la représentante d’Hamel Stud a triomphé douze fois et n’a été que sept fois hors du groupe des cinq premiers.

UNE COURSE PROMISE AUX FEMELLES

Sur les douze participants à cette Grande Course de Haies, six sont des juments. Outre la championne Formosa Joana Has, trois autres femelles ont une bonne chance de jouer un rôle important à l’arrivée. Top Ling (Ballingarry) est sa principale opposante. La protégée d’Arnaud Chaillé-Chaillé reste sur une deuxième place à Auteuil, dans le Prix Carmarthen (Gr3), mi-octobre, et s’engage donc avec de la fraîcheur. Ce jour-là, elle finissait à une longueur et demie de Saint du Chênet  (Poliglote), futur vainqueur de la Grande Course de Haies d’Automne (Gr1). En trois courses à Enghien, Top Ling a triomphé deux fois. Ces succès ont eu lieu cette année au printemps, lors du Prix du Cher (L), et le 2 octobre, dans une épreuve support de Quinté Plus, qu’elle a remportée de six longueurs, sous 71 kilos. Chuchoteuse (Astarabad) est une autre pouliche en vue au départ de cette épreuve, elle vient de remporter très facilement le Prix de Besançon (L) sur ce tracé, mais se présente désormais face à une opposition de taille. Lauréate de Gr1 à 4ans, Tidara Angel (Oratorio) a aussi des arguments.

LES DEUX ATOUTS DE MAGALEN BRYANT

La propriétaire américaine Magalen Bryant est doublement représentée dans cette épreuve. Madox (Trempolino) fait son retour sur les "balais" après avoir couru cinq fois en steeple-chase. Deuxième de la Grande Course de Haies d’Enghien l’an dernier, il n’avait pu approcher l’intouchable Formosa Joana Has, mais avait réalisé l’une des meilleures performances de sa carrière. L’autre représentant de Magalen Bryant est Kingalaska (Kingsalsa). Ce protégé de Guy Cherel a retrouvé du moral dans une course "à réclamer" à Fontainebleau, avant de triompher dans le Prix Païute, à Enghien, face à un lot qui tenait la route. Rappelons aussi qu’il a remporté ce Gr3 en 2010, à l’âge de 4ans.