Le quinté, neutralisé puis recouru

Autres informations / 04.11.2012

Le quinté, neutralisé puis recouru

La

quatrième course du programme, le Prix Cacao, était support de Quinté Plus. Les

dix-huit prétendants sont partis adossés à la rivière des tribunes et, dès le

premier obstacle, Rock’nroll de Poligny (Rifapour) a chuté ; une chute

mortelle. Après un tour de piste, les dix-sept chevaux restant en course se

sont présentés devant la rivière des tribunes, tandis que des hommes de piste

avaient installé une lice artificielle pour empêcher les chevaux de sauter

l’obstacle suivant, celui qui a été fatal au fils de Rifapour. Cette déviation

n’occupait pas toute la piste et la plupart des protagonistes l’ont contournée

pour revenir vers l’obstacle condamné par les commissaires de course. La course

a alors été immédiatement neutralisée et les acteurs se sont arrêtés une

centaine de mètres plus loin. Henri Pouret, directeur de la réglementation des

courses chez France Galop, nous a expliqué: « lorsque le cheval est tombé, les

commissaires se sont vite aperçus de la gravité de la chute. Ils ont alors

donné des instructions pour modifier le parcours, en orientant les chevaux vers

la partie extérieure qui mène à la haie du pavillon, celle prévue pour les

parcours de haies. Malheureusement, la lice mise en place n’était pas assez

longue et tout ne s’est pas passé comme prévu. Il a donc fallu neutraliser la

course, ce qui s’est passé très vite. Ceci a été permis grâce à un nouveau

système de neutralisation, à la fois sonore et lumineux, qui existe depuis deux

ans maintenant. » L’article 172 du Code des courses prévoit que lorsque trois

obstacles d’une course ont été franchis, celle-ci ne peut être recourue.

Toutefois, l’article précise que, sur la demande de la majorité simple des

propriétaires, l’épreuve peut être recourue. C’est ce qui s’est produit ce

samedi à Auteuil. : « à l’issue de la neutralisation de l’épreuve, les

entraîneurs ont été consultés pour connaître leur position quant à la

reprogrammation de l’épreuve en fin de réunion, poursuit Henri Pouret. La

majorité a donné son accord et les propriétaires ont signé. Des dix-huit

partants prévus au départ, ce sont treize chevaux qui se sont produits en

course ». Les parieurs ont pu se faire rembourser leur jeux émis lors du

premier départ.