Prix agenois : le reveil de spiritus hit

Autres informations / 03.11.2012

Prix agenois : le reveil de spiritus hit

 

Hormis

une deuxième place dans le Prix Les Ouvres, cet été à Clairefontaine, Spiritus

Hit (Dubai Destination) avait dépité son entourage. Elle a inversé la tendance

dans le Prix Agenois, sur le steeple, pour ses premiers pas dans la

spécialité.Associée à Jonathan Plouganou, elle a pris la mesure de Persian Bay

(Lost World), la pouliche de classe de la course, à l’issue d’une belle lutte.

Après le retour victorieux de sa protégée, Mickaël Seror nous a dit : « Elle

nous a beaucoup, beaucoup déçus. Elle avait bien débuté en obstacle, puis elle

s’était montrée décevante. Elle saute bien, mais j’avais demandé à son jockey

d’être dur avec elle car elle commençait à m’énerver. Elle va sûrement revenir

à Enghien, car il reste quelques "steeple". Ensuite, elle devrait

aller à Pau. » Déception avec My Fair Lady (Poliglote) qui a semblé contractée

dans le parcours et n’a pu contenir la fin de course de Vista de Sivola

(Sabrehill), pour l’obtention de la troisième place.

LA NIECE

D’EAGLE MOUNTAIN ET SULK

Comme

Fun Verglas (Verglas), gagnante du Prix Bûcheur, Spiritus Hit a un pedigree

pour courir en plat. Elle est la nièce d’Eagle Mountain, vainqueur du Hongkong

Cup (Gr1), et de Sulk, lauréate des Prix Marcel Boussac et Royal-Oak (Grs1). Et

sa troisième mère n’est autre que Masarika (Thatch), gagnante de la Poule d’Essai

des Pouliches et du Prix Robert Papin (Grs1). Mère de Spiritus Hit, Broadway

Hit (Sadler’s Wells) est restée inédite.