Prix bournosienne (gr3) : laskaline peut s’assurer le leadership

Autres informations / 03.11.2012

Prix bournosienne (gr3) : laskaline peut s’assurer le leadership

La

génération des pouliches de 3ans a trouvé un leader très tôt dans la saison, au

mois de mai, lorsque Laskaline (Martaline) remportait le Prix Girofla par huit

longueurs d’avance. C’était la deuxième sortie publique de la protégée de Guy

Cherel, qui venait de conclure par une deuxième place dans le Prix Champoreau

pour ses débuts dans la discipline. Depuis cette épreuve du début du mois de

mai, la fille de Martaline n’a plus été vaincue. Elle a triomphé dans le Prix

Sagan (L), puis, pour sa rentrée automnale, elle a doublé la mise au niveau

Listed en remportant le Prix Magne (L). Laskaline a montré sur la piste tout

son courage, notamment lors de sa dernière tentative quand elle a lutté tout au

long de la ligne droite avec Lofte Place (Poliglote), pour finalement la

repousser jusqu’au passage du disque final. Son entraîneur ne nous a pas caché

qu'elle a du caractère et qu’une fois en tête, elle a tendance à moins en

faire. Le professionnel mansonnien aurait pu présenter sa championne au départ

du Prix Cambacérès (Gr1), dimanche, mais il y est déjà triplement représenté.

Laskaline reste donc face aux pouliches, ce qui ne veut pas dire que sa tâche

sera plus simple.

LA

"LIGNE" DU PRIX MAGNE

Cinq des

dix participantes à ce Gr3 se sont présentées au départ du Prix Magne. Outre sa

lauréate Laskaline, ses deux dauphines, Lofte Place et La Couétrie (Kapgarde),

sont de la partie. La première nommée, entraînée par Guillaume Macaire, s’est

forgée en province avant de découvrir victorieusement Auteuil à l’occasion du

Prix du Défilé à la fin du mois de juin. Lofte Place est une attentiste,

capable de belles fins de courses et a surtout une aptitude naturelle aux

pistes alourdies. La seconde, La Couétrie, a découvert Auteuil dans le Prix

Magne. Troisième, à distance du duo de tête, la représentante de la famille

Devin doit montrer des progrès pour espérer briguer le titre. I Want it All

(Majorien) et Victoria’s Star (Poliglote) n’y ont joué qu’un rôle de figurante,

mais ont déjà prouvé leur qualité par le passé.

VENUS

DES BORDES A UNE SEMAINE D’INTERVALLE

Troisième

du Prix de Bourges, à Enghien, le 27 octobre, Vénus des bordes (Assessor)

s’engage une semaine après son dernier parcours. À Enghien, elle était la

première pouliche à l’arrivée et avait prouvé sa classe quelques semaines plus

tôt à l’occasion du Prix de Nantes, à Auteuil, en s’imposant facilement devant

Star Flight (Poliglote), qu’elle retrouve. Cette dernière avait fini dans une

superbe action et peut créer une bonne surprise, d’autant plus qu’elle

découvrait Auteuil ce jour-là.

QUI EST

BOURNOSIENNE ?

Femelle,

née en 1979 par Star et Belle Marguerite (Badaboum), appartenant et entraînée

par Guy Lauret. Gagnante du Prix Cambacérès et troisième du Prix Georges de

Talhouët-Roy.