Prix cambaceres (gr1) : le travail d’orfevre de guy cherel

Autres informations / 05.11.2012

Prix cambaceres (gr1) : le travail d’orfevre de guy cherel

Premier

Gr1 de la journée, le Prix Cambacérès est revenu à Extrême Cara (Hurricane

Cat), le protégé de Guy Cherel. Mieux encore, l’entraîneur mansonnien a réussi

à enlever les deux premières places grâce à Laristo (Chichicastenango), qui a

été une réelle menace dans la phase finale. L’écurie de Guy Cherel retrouve progressivement

le sourire, après la disparition du champion Usual Suspects (Goldneyev), et

l’émotion était palpable à l’issue de la course, tant pour l’entraîneur que

pour le jockey gagnant, Bertrand Thellier, qui remporte à cette occasion son

premier Gr1. « Je suis si content de gagner mon premier Gr1 que jene sais plus

quoi dire... Je savais mon cheval au top, il "chantait" le matin et

montrait qu'il était en forme. L'après-midi, c'est un teigneux qui ne se

décourage jamais. Cela faisait longtemps que je trimais pour gagner un Gr1, et

le faire aujourd'hui me remplit de joie. Merci à toute l'équipe et surtout à

Guy Cherel, lui-même, de m'accorder sa confiance. » C’est avec une émotion

identique et même les larmes aux yeux, que Guy Cherel nous a confié à son retour

au rond de présentation. « Je suis content pour Bertrand, c’est un gars

sérieux, de la vieille école. J’aurais prié le bon Dieu pour qu’il gagne son

Gr1. C’est un gars dévoué et cette victoire récompense tout un travail

d’équipe. » Toujours vu parmi les premiers, Extrême Cara a durci le ton dans la

ligne d’en face et a abordé la ligne droite en tête. Une fois le dernier

obstacle franchi, peu de chances étaient accordées à ses adversaires, tant

Extrême Cara semblait au-dessus du lot. Seul son compagnon d’entraînement,

Laristo, a refait un peu de terrain pour finir, mais a buté sur son rival. «

Extrême Cara est un cheval dur et j’avais demandé à son jockey de hausser le

ton en face. C’est ce qu’il a fait et le cheval est allé au bout. Il était en

super forme et je tiens à remercier Alain Regnier, qui m’a permis de l'acheter.

»

LE

DEUXIEME GR1 DU WEEK-END POUR MAGALEN BRYANT

Après le

succès la veille de Saint du Chênet (Poliglote) dans le Grand Prix d’Automne

(Gr1), le triomphe d'Extrême Cara correspond à la seconde victoire au niveau

Gr1 ce week-end d’un représentant de la propriétaire américaine Magalen Bryant.

Notons que ces couleurs ont aussi été mises à l’honneur par Viviane Royale

(Poliglote) dans le Prix Bournosienne (Gr3) et Hillbilly (Kapgarde) dans

l’épreuve support de Quinté Plus.

LA BONNE

SURPRISE CARILO

En

retrait du duo de tête, c’est l’attentiste Carilo (Dubai Destination) qui a

pris la troisième place. Encore plein de ressources en entrant dans la phase

finale, il a tenté sa chance entre les deux derniers obstacles, mais n’a pas pu

contester la domination de ses rivaux. Il a toutefois devancé assez nettement

My Maj (Majorien), sur le plat. « C'est Régis [Schmidlin, ndlr] qui nous avait

dit après sa dernière course qu'il avait le droit de courir le Prix Cambacérès

et de bien s'y comporter, bien qu'il coure de façon assez rapprochée. Il est

plus battu par son manque de métier que par un manque de classe. Je pense qu'il

a un grand avenir sur les obstacles. On va maintenant le laisser tranquille pour

l'hiver », a expliqué son entourage. Troisième du Prix Pride of Kildare pour

ses débuts en obstacle, Carilo a ensuite pris la deuxième place du Prix

Lusignan, à distance de Vladimir (Saint des Saints), le 20 octobre dernier.

LE

FAVORI BATTU

Favori

de l’épreuve, Maghero (Poliglote) a été arrêté devant l’avant-dernière

difficulté. Le protégé de Philippe Peltier a été mis en difficulté dans la

ligne d’en face alors qu’il avait toujours évolué dans le sillage du futur

lauréat. Malheureux en dernier lieu au même moment du parcours, il n’a pu

suivre le rythme imposé par Extrême Cara.

LE

PREMIER LAUREAT DE GROUPE EN OBSTACLE POUR HURRICANE CAT

Extrême

Cara a été élevé conjointement par Guy Cherel et Madame Lesage en

Ille-et-Vilaine, au Pertre, près de Vitré. Son éleveur travaille depuis

longtemps avec Alain Régnier qui lui a soumis l’idée de croiser la jument avec

Hurricane Cat. « Extrême Cara était déjà mon premier partant à Auteuil, nous a

raconté Monsieur Lesage. Je n’ai que deux juments et quand j’ai rencontré Alain

Régnier, il trouvait que Magic Cara avait quelque chose d’intéressant dans son

pedigree. Il m’a donc proposé Hurricane Cat et a trouvé Guy Cherel qui s’est

associé très vite avec nous. C’est une belle histoire et maintenant, nous savourons.

» Étalon au Haras de la Haie Neuve, Hurricane Cat est donc le père d’Extrême

Cara, qui est son premier lauréat de Groupe dans la discipline et aussi son

premier vainqueur de Gr1, toutes disciplines du galop confondues. Extrême Cara

est le meilleur représentant de sa famille. Sa mère, Magic Cara (Akarad) est

restée inédite. Avant Extrême Cara, elle a produit Vilgique Deugeny (Villez),

double gagnant en obstacle, à un petit niveau, et un cheval valeureux en

Espagne, Francesco Cara (Della Francesca). Magical Song (Fabulous Dancer),

deuxième mère d’Extrême Cara, a donné des chevaux utiles, comme Song of Tree

(Apple Tree), Family Tree (Apple Tree) et De Familly (Raintrap).