Prix de monein (peloton a) : la classe de plat de vandale de balme

Autres informations / 19.11.2012

Prix de monein (peloton a) : la classe de plat de vandale de balme

Vandale

de Balme (Solar One) avait montré quelques moyens en plat, et pour ses débuts

en obstacle, dans le peloton A du Prix de Monein, c’est sa classe de plat qui a

fait la différence. Alors qu’il était encore à quelques longueurs des deux

animateurs dans le tournant final, il a changé de vitesse après le saut de la

dernière haie et est venu ajuster Okmok (Authorized) au passage du poteau. Guy

Cherel nous a confié : « Il avait fini très vite à Argentan, en plat, et

Alexandre Roussel m’avait dit qu’il galopait. C’est un poulain que j’estime

beaucoup, mais il n’est pas très intelligent. Il saute bien le matin, mais

aujourd’hui, il a commis quelques erreurs en début de parcours, parce qu’il est

encore très "bébé". J’avais dit à Cyrille de lui donner un parcours

sage, et que si nous étions quatrième ou cinquième, ce n’était pas grave. On

devrait le revoir une fois au cours du meeting, puis il ira faire carrière à

Paris. »

LA

FAMILLE DE NONONITO

Vandale

de Balme a été élevé par Jean-Luc Henry. Sa mère, qui défendait les couleurs

Bryant, a gagné en haies le Prix Loggia, à Enghien. Cette Faramine Pouilly

(Cachet Noir) est une fille de Faracha (Kenmare), une élève Rothschild qui

était une bonne jument de plat. Les gènes sauteurs de la famille s’étaient déjà

manifestés via la soeur de Faracha, Feuille d’Automne (Crystal Palace), mère de

Nononito (Nikos) et de Fassonwest (Dom Pasquini), cette dernière ayant produit

Off by Heart (Kapgarde), Westonne (Mansonnien), Westos (Nikos) et Nagging

(Nikos), tous lauréats à très bon niveau sur les obstacles.