Prix de seine-et-oise (gr3) : la plus belle victoire de myasun

Autres informations / 07.11.2012

Prix de seine-et-oise (gr3) : la plus belle victoire de myasun

Pour son

troisième essai au niveau Groupe, Myasun (Panis) a tapé dans le mille. Le

protégé de Christian Baillet a enlevé le prix de Seine-et-Oise (Gr3) aux forceps.

Plusieurs fois lauréat de bonnes courses à conditions, il a surtout appris à se

battre dans les gros handicaps et y a emmagasiné de l’expérience. Il a en effet

enlevé deux compétitions de ce genre, dont le Grand handicap des sprinters (B).

Il a également eu un automne allégé, avec des sorties espacées et cela a fait

la différence, face à plusieurs chevaux ayant eu de durs combats. toujours

pointé dans le sillage de l’animateur, il a pris l’avantage à la Girafe, avant

de contrer les assauts du favori Maarek (pivotal). À 5ans, Myasun progresse

encore et doit être en mesure de jouer un premier rôle dans les tournois de ce

genre l’année prochaine. Il permet à son entraîneur de briller pour la première

fois dans les Groupes, cette saison. En l’absence de ce dernier, retenu aux

courses à Bordeaux, c’est Maxime Guyon, jockey de Myasun, qui a expliqué : « La

course a été bien rythmée, ce qui a convenu à Myasun. Il était détendu et a pu

faire parler ses qualités de finisseur. Le terrain l’a avantagé, mais il a été

débordé et c’est ce qu'il lui faut car, à chaque fois qu’il est débordé, il a

un bon changement de vitesse. Même si Maarek est venu m’attaquer, je savais

qu’il avait sa pointure. »

MAAREK,

LE CHEVAL DE REVE, SE PLACE ENCORE

Vainqueur

du Bristish Champions sprint Cup (Gr2) à Ascot, le 20 octobre, Maarek n’est pas

passé loin du doublé. Il a confirmé qu’il était très dur, pour répéter ainsi

ses efforts. Longtemps, il a pu entrevoir la victoire, mais Myasun, sur sa

fraîcheur, a pu le contrer. Entraîneur de Maarek, David Nagle nous a confié : «

Il a tiré un peu au début, mais il a très bien fini pour prendre la deuxième

place, en dépit de son numéro de corde. C’est le cheval de ma vie, il fait

toutes ses courses. on va attendre l’année prochaine, en priant pour trouver du

terrain souple, notamment à Royal Ascot. »

SABRATAH

A GAGNE SA PLACE AU HARAS

Sabratah

(oasis Dream) apparaissait comme une très bonne chance dans ce Gr3. Elle a très

bien couru puisqu’après avoir mené, elle s’est défendue courageusement pour rester

troisième. Son entraîneur, Henri-Alex Pantall, nous a déclaré : « La distance

de 1.200m représente le maximum de ses possibilités, surtout dans ce terrain.

Elle est gagnante de Listed et placée de Groupe. De ce fait, elle a gagné sa

place au haras. Nous verrons si elle partira cet hiver. »

LA

SOUCHE DE SILVERMINE

Élevé

par l’Écurie Jarlan, Myasun a pour génitrice Spain (Bering), pouliche de niveau

"réclamer" qui s’est imposée une fois en quatre sorties. Elle est

devenue bien meilleure au haras, produisant une série de chevaux utiles – dont

Insild, qui est proche du niveau Quinté – avant de donner naissance en 2006 à

Matwan (Indian Rocket). Cette sœur de Myasun a gagné le prix des Rêves d’or à

Vichy (L) avant de tenter sa chance au niveau Groupe. suite à Myasun, Spain a

une femelle de 4ans par Indian Rocket, nommée Moranda, une femelle de 3ans par

Muhaymin, Mephala, une 2ans par Desert Style et une yearling par Muhaymin.

Cette famille est une souche Head. La troisième mère de Myasun est la très

bonne Silvermine, qui a été l’une des meilleures pouliches nées en 1982.

Deuxième du prix des Marettes de Triptych, elle a obtenu le même classement

dans le "Marcel Boussac" et a remporté la poule d’Essai des pouliches

(Grs1).