Prix delahante (l) : ares d’emra s’invente un avenir radieux sous un ciel de fin du monde

Autres informations / 11.11.2012

Prix delahante (l) : ares d’emra s’invente un avenir radieux sous un ciel de fin du monde

Quand on

repensera au Prix Delahante (L) dans quelques mois, il faudra se souvenir des

conditions dantesques dans lesquelles s’est disputée la course, la dernière à

se disputer d’ailleurs au cours de cette réunion qui sera finalement annulée.

Ares d’Emra (Desert Style) n’avait, comme tous ses rivaux, jamais couru dans un

tel terrain, mais le pensionnaire de Christian Delcher-Sanchez s’en est

parfaitement sorti. Monté en deuxième position, derrière Green Medi (Medecis),

qui assurait le train, Ares d’Emra a pris la tête à deux cents mètres du but et

a toujours contrôlé nettement l’attaque de Sparkling Beam (Nayef). le ring

(Slickly), favori de la course après son succès dans le Critérium de Provence,

s’est montré brillant en début de parcours, puis a tenté d’accélérer dans la

ligne droite, sans jamais pouvoir revenir sur les trois poulains de tête.

AMBITIONS

CLASSIQUES

Bien

qu’entraîné en Espagne, Ares d’Emra avait disputé ses trois dernières courses

sur cet hippodrome de Borély. Ce Prix Delahante constituait donc une suite

logique pour un poulain que son entraîneur a toujours estimé, comme il l’a

expliqué au micro d’Equidia : « C’est formidable de gagner une Listed avec un

poulain acheté seulement 13.000 €. J’ai toujours dit que c’était un bon cheval.

Je suis né sur un hippodrome, j’ai été jockey et quand je dis cela, c’est que

c’est vraiment le cas ! À présent, le poulain devrait bénéficier d’un bon

break. Nous allons en discuter avec ses propriétaires, mais avec leur courtier,

Marc-Antoine Berghgracht, qui les "manage" très bien, ils ne s’immiscent

jamais dans les décisions de l’entraîneur. L’an prochain, nous essaierons de

l’amener à la porte du Prix du Jockey Club ! »

UNE

NOUVELLE LISTED POUR UN 2ANS D’OSARUS

Ares

d’Emra avait été présenté foal en décembre 2010 à Arqana, où il avait été

acheté pour 9.000 € par Baileys Horse Feed. Présenté l’année suivante à la

vente de yearlings Osarus de La Teste, il avait été acheté pour 13.000 € par

Marc-Antoine Berghgracht. C’est donc un nouveau succès d’un 2ans dans une couse

principale pour cette vente, après celui de Guajaraz (Rashbag) dans le Grand

Critérium de Bordeaux (L).

UN NEVEU

DE BELENUS

La mère

d’Ares d’Emra, Belua (Lomitas), est une propre soeur de Belenus, lauréat du

Deutsches Derby (Gr1) et troisième du Grand Prix de Baden-Baden (Gr1). C’est donc

une excellente souche allemande, celle à qui l’on doit aussi Borgia

(Acatenango).