Prix du grand camp (l) : griraz, la tete deja a cagnes

Autres informations / 17.11.2012

Prix du grand camp (l) : griraz, la tete deja a cagnes

On le

connaît désormais parfaitement : Griraz (Nombre Premier) évite les mois d’été

et la chaleur qui les accompagne, mais lorsque la température baisse et que les

terrains s’alourdissent, le représentant de Serge Kinast est redoutable. Cette

année, il a bénéficié d’un long break entre la mi-mai et la fin octobre. Sa

rentrée dans le Grand Prix de Nantes (L) était prometteuse, mais dans le Prix

du Grand Camp (L), il n’y a pas eu de course. Toujours vu aux avant-postes, le

gris, désormais entraîné par Philippe Sogorb, faisait un canter à la sortie du tournant

final, et François-Xavier Bertras n’a eu qu’à le cadencer aux bras pour qu’il

se détache facilement, laissant une superbe impression. Griraz avait déjà gagné

facilement le Grand Prix de Cagnes (L), qui devrait être son objectif de début

d’année. En cette fin d’année, il arrive avec beaucoup de fraîcheur,

contrairement à nombre de ses rivaux. Un atout important en vue de ses futurs

engagements. Philippe Sogorb a expliqué au micro d’Equidia : « Sa rentrée était

très bonne, car le cheval avait besoin de courir. Aujourd’hui, il avait tout

pour lui, le terrain, la distance, la condition physique…Il m’a impressionné !

Il devrait maintenant courir le Prix Max Sicard (L), début décembre à Toulouse,

avant de viser le Grand Prix de Cagnes. » Griraz compte un succès dans une

étape du Défi du Galop, et s’il venait à gagner le Prix Max Sicard, qui est la

seizième et dernière étape de ce challenge, il pourrait monter sur le podium du

"Défi", même si la première place lui est désormais inaccessible.

Loin derrière lui, Quidamo (Monsun), qui a animé la course avant d’être relayé

en face et avoir semblé nettement battu dans le dernier tournant, s’est bien

relancé pour venir prendre la deuxième place, alors que Validor (American

Post), pour son premier essai à ce niveau, se comporte remarquablement bien en

se classant troisième.

ELEVE

DANS LE LOT-ET-GARONNE

Griraz a

été acheté à l’amiable par Serge Kinast à son éleveur, Michel Berlato, installé

dans le Lot-et-Garonne, à Montagnac sur Auvignon. Sa mère, niraz (Nikos), a pris

deux quatrièmes places dans des Listeds, à 2 et 3ans (les Prix Delahante et la

Coupe de Marseille). Griraz est le seul black type de cette famille, qui a en

revanche donné plusieurs chevaux utiles en province, en plat comme en obstacle.

Niraz est morte de coliques et n’a donc que peu de produits. Parmi eux figure

Thomaraz, propre frère de Griraz, qui évolue lui aussi à un bon niveau, juste

un peu en dessous de celui de son aîné.