Prix leon olry-roederer (gr2) : une vraie revanche

Autres informations / 18.11.2012

Prix leon olry-roederer (gr2) : une vraie revanche

Dernier

Groupe de l’année pour les hurdlers d’âge à Auteuil, le Prix Léon Olry-Roederer

(Gr2) 2012 a vraiment fière allure, en dépit de ses huit partants.

Régulièrement, ce Gr2 n’attire pas le vainqueur du Grand Prix d’Automne (Gr1)

et la course ressemble plus à une revanche entre les battus du Gr1. Rares sont

les chevaux comme La Segnora (Turgeon) qui tentent le doublé "Grand

Prix-Léon Olry Roederer" et le réussissent. Pourtant, cette année, on aura

droit à un Grand Prix d’Automne bis, plus quelques surprises. À tout seigneur,

tout honneur, le lauréat du Gr1 du 3 novembre, Saint du Chênet (Poliglote), va

se lancer sur les traces de La Segnora. Pénalisé de trois kilos, il est

cependant en très bonne condition et le terrain lourd est son allié. Comme dans

le Grand Prix et le Prix Carmarthen (Gr3), il devrait laisser parler son action

et galoper parmi les premiers. Ensuite, s’il ne se ressent pas de ses efforts

automnaux, il devrait terminer dans les trois premiers. Car il y a de

l’opposition face à lui. À commencer par la petite reine Nikita du Berlais

(Poliglote), qui trouve là l’occasion d’une revanche. Seulement quatrième du

Grand Prix, elle avait cependant des excuses. Elle avait en effet débuté en

plat quatre semaines auparavant, dans le Qatar Prix du Cadran (Gr1), ce qui

avait nécessité une préparation spécifique. De plus, le terrain très profond

avait allongé la distance. De retour sur un parcours réduit et recevant cinq

kilos de Saint du Chênet, elle peut reprendre le cours de ses succès, car c’est

une championne.

LES

STEEPLE-CHASERS TIR AU BUT ET SHANNON ROCK SUR LES "BALAIS"

Héros du

Grand Steeple-Chase d’Enghien, Tir au But (Trempolino) s’est concentré sur le

plateau de Soisy cette saison et cela a fonctionné. Le terrain lourd et la

longue distance seront un atout pour lui, pour son retour sur les

"balais". En haies, à Auteuil, son titre principal est un succès dans

un gros handicap. Une place est ici à sa portée. Sur une piste lourde, Shannon

Rock (Turgeon) s’est surpassé pour s’octroyer la troisième place dans le Prix La

Haye Jousselin (Gr1). Avec une deuxième place dans le Grand Steeple (Gr1), sa

saison est réussie. Il vient chercher du bonus sur les balais, discipline dans

laquelle il a déjà gagné à Auteuil, mais à un niveau inférieur. Il peut

également se placer, mais il peut manquer de vitesse sur ce parcours et face à

ces chevaux.

SOLIX,

LA TOUCHE ETRANGERE

Présenté

par l’Anglais Ian Williams, gagnant du Prix La Haye Jousselin (Gr1) 2003 avec

Batman Senora, Solix (Al Namix) est bien connu à Auteuil. Il y a enlevé le Prix

Pierre de Lassus (Gr3) pour Guy Cherel. En Angleterre, il a obtenu quelques

bons résultats. Mais il reste meilleur en France. Pour sa rentrée, il vient de

se balader à Fontainebleau, dans la Grande Course de Haies, une sortie qui lui

aura donné du moral. Il aurait très bien pu rester chez lui, où le programme

d’obstacle reprend ses droits, et, s’il revient en France, il faudra le suivre

de très près. Valeur sûre à ce niveau, River Choice (River Mist) se place

toujours et il devrait donc encore obtenir un bon résultat.

QUI

ÉTAIT LÉON OLRY-ROEDERER ?

Léon

Olry-Roederer fut propriétaire du haras des Rouges Terres et membre du comité

de la Société des steeple-chases de France, de décembre 1911 jusqu’à son décès,

le 5 mars 1932.

LE PASSÉ

DE LA COURSE

L’épreuve

a été créée en 1933 et s’est disputée sur le steeple-chase sous la formule

handicap. À partir de 1971, elle s’est courue sur les haies, toujours sous la

formule handicap. En 1975, elle est devenue une course à conditions. Elle est

passée Gr2 à la création des patterns d’obstacles. Deux vainqueurs étrangers

(2008 et 2001). Seulement trois femelles se sont imposées depuis 1975. Une

seule avait plus de 5ans (Apple’s Girl, 8ans en 1997). Dix-neuf 5ans sont

inscrits au palmarès. Les vainqueurs du Prix Léon Olry-Roederer, placés

deuxième ou troisième du Grand prix d’automne quinze jours ou trois semaines

plus tôt : Atamane (2e en 2008), Royale Athenia (2e en 2006), Great Love (3e en

2006), Baracouda (2e en 2000),

Apple’s

Girl (3e en 1997), Matchou (3e en 1995), Druval (2e en 1994), Oteuil Sf (3e en

1988), Laurel Boy (2e en 1981).